Vos commentaires

  • On parle du blog "Ecaussinnes, jadis et naguère" sur Antenne Centre

    Pin it!

    IMG_9783 (Copier).JPGMerci à Antenne Centre pour avoir mentionné ce blog, dimanche, sur fond d'élections communales. Cela est particulièrement stimulant car il est difficile de poursuivre, seule, bénévolement et en toute neutralité, la publication régulière de chroniques villageoises. Ce site sur Ecaussinnes n'a d'autre prétention que de partager quelques bouquets champêtres cueillis dans l'histoire ou la légende des Ecaussinnes. Par vos paroles d'encouragement, votre intérêt, vos remarques, vous me fournissez l'énergie et la passion nécessaires à la réalisation de ce blog. Merci du fond du coeur pour vos marques de sympathie. C'est ce qui me permet de continuer. Simplement. 

  • Dis-moi qui tu hantes...

    Pin it!

    Quelques commentaires intéressants ont été laissés ça et là. Je m'en voudrais de ne pas en faire état car cela me fait le plus grand plaisir de remarquer les traces de votre passage.

    J'avais notamment évoqué la légende qui enveloppait de mystère le château de la Follie jadis hanté par René de Renesse (http://tunneldesamoureux.skynetblogs.be/post/2904695/un-chateau-hante--1et suite). Rappelons les faits. Celui-ci fomenta, en 1637, un soulèvement contre le bourgmestre de Liège, pour retrouver les bonnes grâces du roi Philippe IV d'Espagne, contre lequel il avait conspiré. René de Renesse fut littéralement massacré par le peuple liégeois alerté par les cris de son bourgmestre. René de Renesse n'allait apparemment pas reposer en paix puisqu'à divers moments, des bruits mystérieux, des grincements allaient rompre la sérénité de l'élégante demeure. Un vieux domestique affirma même avoir aperçu le fantôme de René de Renesse s'évaporant dans un mur, en récitant le Psaume de David... Plus tard, un ouvrier découvrait, enfoui dans la muraille, un parchemin témoignant d'une intervention de l'autorité ecclésiale. En 1650, on déposa, en effet, ce document, tout en n'oubliant pas d'asperger les lieux d'eau bénite, dans le but de faire cesser les "apparitions et bruits nocturnes qui n'ont cessé depuis le trépas de Monseigneur René de Renesse, comte de Warfusé, occis à Liège le 16 avril 1637."

    Lilsista, 12 ans semble beaucoup s'intéresser aux fantômes... Elle veut savoir si le récit est vrai. Il est naturel que l'être humain recherche le merveilleux. On aime tous avoir (un peu) peur et on rêve d'assister à un phénomène surnaturel... mais je pense, Lilsista, qu'il s'agit ici d'une belle histoire, d'une légende typique souvent collée aux demeures ancestrales. Les vieilles pierres ont toujours attiré les histoires de revenants. Parfois, on croit voir des choses et l'imagination fait le reste... Ainsi naissent les mythes. Toutes ces légendes ont sans doute un fond vrai, mais elles n'en sont pas moins des élucubrations qui nous jettent de la poudre aux yeux. Mais qu'est-ce qu'il est parfois bon de se frotter les mirettes, quand nos paupières gonflées de merveilleux nous démangent... Garde tes rêves, Lilsista, et ton imagination. Et s'il y avait un spectre à la Follie, il y a bien longtemps, je pense qu'aujourd'hui, René de Renesse repose désormais en paix. Il n'y a pas de fantôme au château de la Follie à moins que...

    follie neige fantôme



  • MERCI !!!

    Pin it!

    Je ne pensais pas y parvenir mais voilà, j'y suis ! J'ai passé le cap des 10.000 visites : vous me faites honneur et j'en suis très fière.Et pourtant, j'en suis consciente, je ne suis parfois pas très assidue mais je n'ai pas l'intention de jeter le gant. Merci donc aussi pour votre indulgence, votre patience.
    Mon seul désir est de mettre en exergue le passé anecdotique d'Ecaussinnes et/ou ses aspects pittoresques, insolites, légers, ses parfums champêtres, ses accents poétiques, à travers le texte ou à travers l'image.
    Un gros gros gros merci à Véronique, la Tournaisienne qui passe régulièrement le bout de son nez et qui m'encourage par ses mots chaleureux et sa bonne humeur.