marche

  • Promenade verdoyante à Marche (suite)

    Pin it!

    IMG_0693a (Copier) (Copier).jpgmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiers

  • Promenade verdoyante à Marche

    Pin it!

    IMG_0686b (Copier) (Copier).jpgA la faveur des rayons cajoleurs d'un été - peu généreux, il est vrai -, j'ai promené mon regard dans quelques rues et sentiers de Marche-lez-Ecaussinnes. J'ai souvent réinventé la réalité, histoire d'introduire dans cette poignée de photos, un zeste d'exotisme ou de pittoresque... ou pas.

    promenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennette

  • Promenade à Marche-lez-Ecaussinnes à l'aube du XXe siècle

    Pin it!

    Marche, panoramaExtrait de "50 promenades pédestres - La Louvière et le Centre", Camille Pète propose, en 1918, une excursion champêtre à travers Marche-lez-Ecaussinnes. On conseille vivement aux promeneurs de se munir de vivres et de s'adonner à la marche marchoise par temps sec. C'est qu'à l'époque, le patelin est essentiellement rural. Enfin, pas tout à fait. En face de la gare, se dresse la sucrerie. Celle-ci a été construite en 1872. A l'époque, on considère le bâtiment comme un gratte-ciel. En descendant du plateau de la gare, on nous invite à obliquer vers la gauche : "on tombe en plein dans un gros village très propre, mi-industriel, mi-agricole."

    marche,excursion,promenade,centreSur la droite, on remarque le berceau (11 ares 30 centiares) de la Société des Archers Saint-Sébastien qui est l'une des plus anciennes du pays puisqu'elle fut fondée le 30 mai 1534. Ladite société possède une perche, une cabane, un drapeau de 1852, une pique en forme de hallebarde, un collier de roi en velours incrusté d'arcs, d'astérisques et lamé d'argent. Sa devise : "Serment de Marche. Tant que vive Trazegnies." 

     marche,excursion,promenade,centre

    La Grand Place ne manque guère de charme. Vaste, elle comportait alors un kiosque en pierres, l'Hôtel communal et son église Saint-Géry bien entendu. "Elle n'est pas sans dégager certain cachet de petite ville."

    "Peu d'églises de villages sont aussi riches queMarche, église, Saint-Géry celle-ci en antiquités ; elle est d'ailleurs placée en 3e classe sous la protection de la Commission Royale des Monuments." (...) Si ce lieu de culte se caractérise par son manque d'homogénéité, on l'explique ainsi. "En 1230, elle n'était qu'une grande chapelle ; en 1536 et en 177, elle subit des agrandissements." (...) "Le 9 septembre de chaque année, les habitants de Marche, le clergé paroissial en tête se rendent en pélerinage à Familleureux. L'origine de celui-ci remonte à plus de 300 ans, à une époque où la peste faisant des ravages dans la commune, les rares survivants allèrent implorer Notre-Dame de Familleureux. La Madone ayant arrêté le fléau, ceux-ci en reconnaissance firent le serment de perpétuer le pélerinage chaque année à pareille époque." 

    (à suivre)

  • Sous le feuillage du Bois de la Houssière

    Pin it!

     bois,houssière,forêt,promenades,marche,arbres

     A un jet de pierre d'Ecaussinnes, le Bois de la Houssière déploie ses richesses végétales et offre de multiples occasions de sortie en toutes saisons. Comme son nom l'indique, l'endroit tire son nom du houx. Un arbuste que l'on retrouve de fait partout dans le bois. On y retrouve aussi des hêtres en grande quantité. Reliquats de l'ancienne forêt charbonnière à l'époque romaine où l'on exploitait le bois pour le transformer en charbon.

    Et si l'on remonte encore le temps, à savoir entre 65 millions et 2 millions d'années, le sol de la Houssière était le fond de l'océan. Il s'agit, en effet, d'une ancienne dune de mer, ce qui explique la présence de sablières sur le site jusqu'il y a peu.bois,houssière,forêt,promenades,marche,arbres

    bois,houssière,forêt,promenades,marche,arbresbois,houssière,forêt,promenades,marche,arbresLa Houssière est l'une des forêts essentielles de moyenne Belgique, actuellement scindée entre pouvoirs publics et propriétaires privés. Le bois a aussi été le domaine des comtes de Hainaut qui y exploitaient le bois de chauffage et de construction, ainsi que de modestes sablières. C'est en 1885 que l'exploitation industrielle des sablières va réellement débuter. La dernière sablière a arrêté ses activités en 2002.

    La sablière du Marouset fait néanmoins l'objet d'une réhabilitation des pouvoirs publics.

    bois,houssière,forêt,promenades,marche,arbresLe Bois de la Houssière s'étire sur une superficie d'environ 662 hectares et est hissée sur une butte longue de 5 kilomètres à cheval sur Henripont, Ronquières et Virginal.

    La plus haute altitude du Bois de la Houssière est de 160 mètres, derrière le Clos du Vert Bois. ≈

  • L'homme préhistorique à Ecaussinnes

    Pin it!

    Emile Dubois fut instituteur à Marche-lez-Ecausinnes. Il fut aussi passionné par l'histoire de sa localité et on lui doit de nombreux écrits, notamment dans "Le Martchou", jadis journal local marchois. Son goût pour le passé de son patelin était si fort qu'il est remonté aux origines de l'humanité.

    Il raconte que des découvertes remontant au début du XXe siècle, dans la partie nord est d'Ecaussinnes, ont mis en exergue le passage de l'homme préhistorique à cet endroit précis. On y , en effet, exhumé, des silex taillés. Les experts en ont donc déduits que l'homme y était, 10.00 ans avant Jésus-Christ. Il y était toujours à l'âge de la pierre polie, soit 3000 ans avant notre ère.

    Par après, c'est un peu plus flou, selon Emile Dubois. Il y aurait eu de tribus nerviennes au Ve siècle avant J-C mais cela reste à l'état d'hypothèse vu qu'aucun élément concret n'est venu étayer cette supposition. Une chose semble certaine : la région était couverte de forêts drues, où les habitants devaient vivre de chasse et de pêche.

    Les périodes romaine et franque n'ont laissé aucun souvenir chez nous et pourtant, on sait qu'un cimetière franc a été retrouvé sur le territoire écaussinnois...

    (à suivre) 

  • Terre des Vanaise, des Soupart et des Bougard

    Pin it!

    Extrait de l'ouvrage de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre, "Le Centre archéologique - folklorique - industriel - commercial - artistique" de 1930.

     lecentre10

  • Marche, c'est limite...

    Pin it!

    Extrait de l'ouvrage de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre, "Le Centre archéologique - folklorique - industriel - commercial - artistique" de 1930.

    lecentre9