château

  • Visiter Ecaussinnes en 1938, c'est forcément prendre le train

    Pin it!

    sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicitéFin des années 30, le train est le moyen le plus pratique et le plus économique de voyager. Et par tourisme, on entendait souvent l'exploration du patrimoine historique belge. Aussi, ne faut-il pas s'étonner de voir de nombreuses mentions d'Ecaussinnes-Lalaing et de son château dans les prospectus de la SNCB publiés en 1938. Le service publicitaire de la SNCB avait d'ailleurs édité douze dépliants d'une collection nommée "La Belgique pittoresque".  Le numéro 1 de cet assortissement de guides s'intéressait ainsi aux châteaux historiques et châteaux forts. Le prospectus comportait notamment une carte des demeures d'intérêt à visiter. On pouvait y lire à la suite des ruines du château de Mariemont, qu'"un peu plus au nord, on visite l'ancien château fort d'Ecaussinnes-Lalaing, pittoresquement situé au sommet de rochers escarpés, au bord de la Sennette ; bien restauré, il sert actuellement de musée."

    sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicité

    sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicitéUne autre série intitulée "Nos Loisirs" a été édité par la Société Nationale des Chemins de Fer Belges, la même année et proposait cinq excursions d'une journée de gare à gare. La 2e excursion partait à la découverte de Mariemont pour se diriger vers Morlanwelz, soit 6 km et demi. Ensuite, on plongeait dans la Vallée de la Sennette d'Ecaussinnes-Carrières à Henripont, soit un trajet de 7 km. A l'époque, on prend le train à la gare de Henripont. Douce époque où il était possible de visiter la plupart des villes et villages de Belgique par le train et puis, avec une bonne foulée, on visitait toutes les curiosités du cru... Ah oui et le slogan de la SNCB à cette époque, c'était : "Pour voyager seul, en famille ou en groupe, le chemin de fer est PLUS SÛR, PLUS RAPIDE, MOINS CHER."

    sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicitésncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicité

     

  • Calvaires et chapelles en Hainaut

    Pin it!

    Calvaires et chapelles en Hainaut.jpgTrouvé dans une bouquinerie bruxelloise : ce numéro de "Calvaires et chapelles en Hainaut" édité par les Amis de ladite association dont le siège social se trouvait au Château d'Ecaussinnes-Lalaing. Le bulletin est daté de juin 1957 et comportait notamment des articles sur la Chapelle de l'Etablissement des Soeurs de Charité à Tournai, la Chapelle du Sacré-Coeur à Braine-le-Comte, les Deux Chapelles au Chenois à Hennuyères, la Chapelle "Puche" à Cognebeau (Soignies) et l'Ermitage Saint-Jean-Baptiste à Morlanwelz.

    A signaler que la revue était émaillée de publicités locales ou régionales, et en particulier d'une publicité concernant le bureau écaussinnois de la S.A. Expéditions Anversoises, situé au 23, rue des Otages (le numéro de téléphone affichait... 3! chiffres : 245).

     

     

  • Parc du château fort : petite bulle de verdure désertée...

    Pin it!

    IMG_3424 [Watermarked].jpgL'endroit est bucolique... ou plutôt était... La photographie actuelle en a fini depuis belle lurette avec la reproduction fidèle de la réalité. La vérité, elle l'embellit, elle la glamorise par la vertu des logiciels de retouche photographique.

    Mon appareil digital n'a cette fois pas guetté le "détail qui tue" dans le parc aboré du château fort d'Ecaussinnes-Lalaing... Comme ailleurs, les vandales et l'indifférence ont altéré le charme des lieux. Les terrains de tennis semblent voués à l'abandon. Les pistes de pétanque ont-elles servi, un jour? La nature qui a repris ses droits sur cet espace, a fort heureusement bien fait son oeuvre, elle. De façon délicate mais sauvageonne. Et non à la manière barbare et sauvage des vandales. Le terrain de jeux pour enfants attire bien peu de galopins. La buvette n'a plus ouvert ses portes depuis longtemps et le supposé office du tourisme du coin donne sur un mur.

    Selon un article de la Libre Belgique Infos tourisme.jpgdu 25 juillet dernier, le parc coûterait trop cher pour être entretenu et susciterait peu d'intérêt pour la population.

    http://www.lalibre.be/actu/hainaut/article/675060/le-parc-du-chateau-trop-cher.html

    Le parc avait fait l'objet en 1982, d'une convention entre la commune et la fondation van der Burch. La commune s'engageait à entretenir le terrain. Ce bail de 27 ans arrivait à terme en 2009 et depuis cette année, les choses stagnent. Les propriétaires désirent que l'administration s'occupe également des espaces verts et de la pose d'une clôture. Lors du dernier conseil communal de cette saison, la question était revenue sur le tapis. La majorité proposait de renégocier un bail emphytéotique mais l'opposition a rejeté cette éventualité, arguant qu'un investissement dans le parc serait une façon de jeter l'argent par les fenêtres, vu le désintérêt des habitants pour le lieu et le projet de construction de terrains de tennis aux abords du hall omnisports.

    IMG_3427 [Watermarked].jpgEt pourtant, cet endroit calme et ombragé mérite assurément plus d'égards. Ne fut-ce que parce qu'il fait rêver...IMG_3426 [Watermarked].jpg

      IMG_3428 [Watermarked].jpg

     

     

     

     

  • "Scaussènes, disent nos modernes patoisants"

    Pin it!

    Le livre duquel est extrait ce chapitre sur Ecaussinnes, a été édité grâce à la Chambre de Commerce et d'Industrie du Centre portée sur les fonts baptismaux le 5 novembre 1928. À l'époque, le président de l'institution est M. Léon André, administrateur-directeur général de la Société Civile des Charbonnages du Bois-du-Luc. À la présidence d'honneur, on retrouve bien entendu le Baron Pol Boël mais aussi le Baron Evence Coppée ainsi que Léon Guinotte. Le siège social de l'organisme est abrité, en cette époque, à la Closière (l'ancien château de M Boch, fondateur des faïenceries Keramis en 1856, et actuellement bâtiments du FOREM).
    "Le Centre" a été réalisé sous la direction du Chanoine Puissant et de Victor Delattre, avec la collaboration de Camille Deberghe, Marcel Hecq, Sylvain Grawez, Fernand Liénaux, Joseph  Nagrant et Marcel Simon. 
    Voici la première page consacré à Ecaussinnes. 
    lecentre2

  • Bienvenue aux Ecaussinnes

    Pin it!


    Il fait petit et coquet chez nous mais mazette, il y en a de choses à découvrir... Le Week-end Bienvenue qui se déclinera à Ecaussinnes, ces 13 et 14 mai, en est une preuve éclatante. Pas moins d'une vingtaine de lieux seront accessibles aux curieux. Parmi les visites les plus insolites, il ne faut pas manquer le Musée du Chapeau (rue Arthur Pouplier) de Mme Lefebvre, qui a installé ses modèles dans leur écrin d'époque; le superbe Musée de la Pêcherie des Bords de l'Escaut entre 1850 et 1900, conçu par Cyriaque Bayot, à Marche-lez-Ecaussinnes, un lieu incontournable, d'autant qu'il n'est pas souvent accessible (les réservations sont obligatoires au 067/44.31.15 ou 0478/257.504); le Musée des Deux Guerres à la rue Pouplier; le Musée de l'Information et de l'Histoire locale (rue Jacquemart Boulle) qui devrait sans doute constituer la première étape des visiteurs; le parc du Château de la Follie; le Château-Fort où vous pouvez, en outre, admirer une exposition de l'artiste surréaliste écaussinnois, Henry Lejeune; les anciennes carrières de Scoufflény...
    Pour avoir une petite idée de la question, faites donc un tour sur http://www.walloniebienvenue.be/week-ends/detail.php?lng=FR&adc=9
    Plus besoin de faire de projets pour votre week-end ! Bienvenue aux Ecaussinnes !

  • Des oeufs en chocolat à la Follie

    Pin it!

    pâques,oeufs,chocolat,follie,château,ligue des familles,chasse aux oeufs

    Lpâques,oeufs,chocolat,follie,château,ligue des familles,chasse aux oeufsa tradition est à présent bien ancrée dans bon nombre de communes et à Ecaussinnes, on n'y échappe pas non plus. Je veux bien entendu parler de la désormais sacro-sainte chasse aux oeufs. L'une des plus pittoresques du village est sans conteste celle organisée par la Ligue des Familles dans l'écrin de verdure qui enveloppe le romantique Château de la Follie. Ce matin, les enfants se sont éparpillés dans le domaine de la Follie, en quête de friandises en chocolat.pâques,oeufs,chocolat,follie,château,ligue des familles,chasse aux oeufs


    L'occasion pour les parents de flâner quelques minutes dans cet espace où le temps s'est figé, où le gazouillis des moineaux, le gargouillis de la Sennette et le friselis des feuillages vous réconcilient avec la vie et le monde...