Protestantisme

  • Présence protestante à Ecaussinnes

    Pin it!

    protestant,temple,blandine rubens,méthodiste,église,usa,bible,cantiquesLa présence protestante aux Ecaussinnes remonte à la construction du temple de la rue de la Haie. Il y a peu de traces protestantes dans le village mais Blandine Rubens a, on le sait, son tombeau dans l'église Sainte-Aldegonde. Or, la soeur du peintre anversois vécut ses vingt premières années dans la foi luthérienne.
    Lors de l'été 1924, une "campagne sous la tente" initiée par la Mission méthodiste, a lieu aux Ecaussinnes. Un petit groupe ayant "exprimé le désir de se rattacher à l'Évangile", sous la houlette du prédicateur Jean Fisher, est dès lors à la recherche d'un local de réunion.
    Pendant deux ans, les assemblées vont se dérouler au 55 de la rue de la Laiterie (actuelle rue Jean Jaurès).
    Le 24 mars 1926, la première pierre du temple est posée au 33 de la rue de la Haie, en présence de l'évêque américain William Benjamin Beauchamps, en charge des Missions méthodistes en Belgique, Tchécoslovaquie et Pologne. L'architecte était le pasteur britannique Herbert Havill Stanley. Sous cette pierre, furent déposés une Bible, un recueil de cantiques, un exemplaire de la Discipline méthodiste, un programme de la cérémonie ainsi que la liste des membres de l'Église. L'inauguration eut lieu cinq mois plus tard, soit le 29 août 1926.