Photos

  • L'amour fait toujours recette en 2017

    Pin it!

    Sous l'ombrage chlorophyllé du Parc du Souvenir et au pied du château fort, des couples vont et viennent. Les éclats de rire fusent et s'envolent vers le ciel d'un bleu intense. Le goûter matrimonial 2017 a vécu, en dépit du terrorisme, de la morosité et des mauvaises langues. Et ça, ça vaut déjà son pesant d'or. Une cinquantaine de couples ont été formés dans le Parc du Souvenir. Bon an mal an. Mais ne vient-on pas avant tout pour s'amuser ? Parce qu'après tout, c'est la foire à l'amour et qu'il faut savoir en profiter. 

    goûter,château fort,parc du souvenir,célibataires,mariage

  • Quand le New York Times parlait du goûter matrimonial d'Ecaussinnes

    Pin it!

    New York Times 1907.jpg

    J'ai bien ri en lisant ce compte-rendu du goûter matrimonial 1907 dans le New York Times du 14 juillet 1907. Le texte est peu compréhensible et farci de fantaisie sur les "origines" du Goûter. C'est cependant un brin de sourire venu de l'autre côté de l'Océan Atlantique, il y a un siècle.

    L'école belge des célibataires

    Des résultats remarquables pour avoir des maris lors de la fête des épouses

    BRUXELLES, 3 juillet - La ville d'Ecaussinnes-Lalaing en Belgique déborde de filles à marier. Jusqu'il y a deux ans, Mme Goûter originaire de cet endroit était la mère de dix-sept d'entre elles et jamais aucun soupirant ne les avait convoitées. Au printemps 1906, un avocat bruxellois s'arrêta par hasard à la maison de Mme Goûter et répondit favorablement à la situation désespérée de la dame et de ses dix-sept filles à marier. Il lui dit qu'il préparerait une fête des épouses, un dimanche et qu'il inviterait tous ses amis célibataires de Bruxelles. Ce qu'il fit et cela marcha si bien qu'avant la nuit, quatre des dix-sept filles annoncèrent leur mariage à leurs soeurs.

    Le printemps suivant, la Fête des Epouses est devenue une affaire municipale. Le Maire rencontra à l'Administration communale, les célibataires pleins d'espoir qui avaient présenté leurs références et furent par conséquent présentés aux jeunes filles. La présentation fut suivie d'une promenade, puis, vinrent la danse et le goûter. 

    Cette Fête des Epouses produisit quarante mariages.

    Des préparations sont à présent réalisées à Ecaussinnes-Lalaing pour organiser une autre Fête des Epouses à la fin du mois de septembre. Il est pressenti que le reste des jeunes filles à marier de la ville trouveront le partenaire de leur vie. Comme la plupart des zones rurales de Belgique ont un homme pour cinq femmes, et selon les derniers recensements, il est très probable que l'an prochain, la Fête des Epouses sera organisée dans de nombreux endroits.

    Ces photos sont extraites du site gettyimages et proviennent de la collection ullstein bild.

    belgium-ecaussinnes-unmarried-men-and-women-arriving-for-the-so-picture-id541553781?s=594x594

    belgium-ecaussinnes-a-group-of-unmarried-men-and-women-at-the-so-picture-id541554033?s=594x594

    belgium-ecaussinnes-unmarried-men-arriving-for-the-so-called-by-picture-id541554865?s=594x594

  • Le goûter 1907 en images

    Pin it!

    goûter matrimonial, 1907, photos, Les images datent du Goûter matrimonial de 1907 et elles proviennent du site Gettyimages, estampillées Ullstein Bild, une agence allemande d'archivages de photos. Les première et deuxième ont été publiées par le "Berliner Illustrirte Zeitung".


    On retrouve ci-contre la première image (ou une similaire) dans une série rare de sept cartes stéréoscopiques. En vogue à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, les cartes stéréoscopiques produisaient un effet en relief, lorsqu'on les regardait avec un stéréoscope.

    Source des photos ci-dessous: Ullstein Bild et Gettyimages.

    belgium-ecaussinnes-happy-people-at-the-so-called-matrimonial-by-picture-id541553783?s=594x594

    belgium-ecaussinnes-a-group-of-unmarried-men-and-women-at-the-so-picture-id541553775?s=594x594

    belgium-ecaussinnes-happy-people-at-the-so-called-matrimonial-by-picture-id541553263?s=594x594

     

  • Sur les bords de la Sennette...

    Pin it!

    belgium-ecaussinnes-banners-welcoming-the-unmarried-men-and-women-picture-id541557275?s=594x594

    L'image date de 1907, elle est la propriété d'ullstein bild et reproduite sur le site gettyimages.

  • Le goûter matrimonial en 1938

    Pin it!

    belgium-ecaussinnes-series-marriage-market-dancing-on-the-marketplace-picture-id543920055

    Cette photo (propriété d'ullstein bild) prise par Bernd Lohse, a été publiée dans le Berliner Illustrirte Zeitung, en 1938. gettyimages

  • Le goûter n'était pas à la noce

    Pin it!

    zPot1 (Copier).jpgAlors, comment dire... Mieux vaut parfois éviter d'épiloguer et tourner les regards vers ce qui est beau ou marrant. Comme ces cabines de toilettes mobiles placées à proximité de la banderole où il est écrit: "A tout saint, sa chandelle. A tout pot, son couvercle." Gai, gai, marrons-nous, non?

    zPanorama Place des Comtes (Copier).jpg

    Sur la Place des Comtes, où se déroule l'essentiel des animations (hors foire sur la Grand Place), deux châteaux gonflables gigotaient comme de la gelée aux fruits, juste au pied du château fort, imperturbable, lui.

    zChâteau lilas (Copier).jpg

    Sous le pont des douces arcades, flottait sans conviction le calicot qui dit "A coeur vaillant, rien d'impossible". Le feuillage d'un vert entêtant, s'enroulait sous les voûtes et autour des arches. Dans la cour d'entrée du château, un lilas violet embaumait. Et le ciel boudeur laissait tout de même filtrer quelques rayons bienfaisants. "Célibataires, ne soyez pas rebelles à l'amour qui vous appelle", prétendait une banderole. Le coeur n'y était pas pour ce cru. Et pourtant, une poignée de bénévoles s'attachent à préserver la tradition et à perpétuer un folklore séculaire. Autre temps, autres moeurs? 

     

    zPanorama château fort (Copier).jpg

    zFeuillage château (Copier).jpg