Parcs

  • Le Petit Maquis, hier et aujourd'hui

    Pin it!

    Petit Maquis.jpgIMG_0144 (Copier) (Copier).JPGLes horizons se modifient, à Ecaussinnes comme ailleurs. Celui du Petit Maquis à l'Avedelle n'est plus chauve comme il l'était à ses débuts. La végétation l'a envahi et les arbres toisent de leur ombre gigantesque, les promeneurs à la recherche d'un peu de fraîcheur - si tant est que l'été est chaud et cette année, ce n'est pas encore gagné! -.

    Ce petit espace boisé dans le village a été inauguré en 1949, par le général Vandezande.

    Ci-dessus : son aspect primitif et en-dessous, l'allure plus touffue qu'il a aujourd'hui.

  • Jardin-potager du château fort, fruit des amours de Pomone et Vertumne

    Pin it!

    ecaussinnes,jardin,mythe,château fort,arbres; dieuLe jardin-potager du château fort d'Ecaussinnes-Lalaing est traversé par un long sentier qui aboutit sur des petits pavillons consacré à la pêche et à la chasse. Deux allées le coupent et conduisent aux statues de Vertumne et de Pomone, deux divinités étrusques qui veillent encore paisiblement sur le jardin.


    Vertumne signifie "tourner, changer" et était vraisemblablement un roi d'Etrurie. Après sa mort, il devint un dieu pour avoir cultivé avec passion et soin des fruits et des cultures du jardin. Son culte arriva jusqu'à Rome où il était il était pris pour le dieu des vergers et des jardins. Comme la signification de son nom l'indique, Vertumne avait la faculté de pouvoir changer d'apparence à sa guise. Super pouvoir dont il usa et abusa pour séduire la nymphe Pomone. Celle-ci avait un goût prononcé pour les vergers et les fruits et fuyait les bois, à la différence des autres nymphes. Malgré ses ruses, Vertumne, fou amoureux de Pomone, ne parvenait pas à la charmer. Un jour toutefois, il lui vint l'idée de se métamorphoser en vieille femme, ce qui lui valut un certain intérêt de la part de Pomone. Aiguisée par la curiosité, elle écouta attentivement Vertumne qui lui vanta ses qualités sous les traits d'une vieille femme bien inoffensive et digne de confiance. Pomone eut tôt fait de regretter d'avoir éconduit son amant et céda aux charmes de l'immortel Vertumne.

    Ce mythe est, en réalité, une allégorie pour la succession des saisons. Le poète latin Ovide semble appuyer cette hypothèse, puisqu'il rapporte que Vertumne s'était successivement transformé en laboureur, en moissonneur, en vigneron et en vieille femme - symboles pour le printemps, l'été, l'automne et l'hiver. Pomone répand généreusement sa corne d'abondance, tandis que Vertumne la tient contre lui, bien droite, pour ne rien éparpiller. ecaussinnes,jardin,mythe,château fort,arbres; dieu

    ecaussinnes,jardin,mythe,château fort,arbres; dieu(Photos © Nad 2008)

  • Petit Maquis, petite bulle de chlorophylle et de calme au coeur d'Ecaussinnes

    Pin it!

    IMG_3409 [Watermarked].jpgA la faveur d'un rayon de soleil gorgé d'été, Ecaussinnes peut apparaître sous un jour presque exotique, presque mystérieux et tout à fait bucolique. Et pourtant, il ne s'agit que de la végétation touffue du Petit Maquis, espace boisé inauguré en 1949, par le Général Vandezande. L'endroit est calme à souhait, ombragé et vous transporte, en quelques foulées, dans un endroit empreint de solitude, de chlorophylle et de souvenirs.

    IMG_3400 [Watermarked].jpg

    IMG_3410 [Watermarked].jpgIMG_3397.jpgIMG_3405 [Watermarked].jpgIMG_3398 [Watermarked].jpgIMG_3399 [Watermarked].jpg

     

  • Parc du château fort : petite bulle de verdure désertée...

    Pin it!

    IMG_3424 [Watermarked].jpgL'endroit est bucolique... ou plutôt était... La photographie actuelle en a fini depuis belle lurette avec la reproduction fidèle de la réalité. La vérité, elle l'embellit, elle la glamorise par la vertu des logiciels de retouche photographique.

    Mon appareil digital n'a cette fois pas guetté le "détail qui tue" dans le parc aboré du château fort d'Ecaussinnes-Lalaing... Comme ailleurs, les vandales et l'indifférence ont altéré le charme des lieux. Les terrains de tennis semblent voués à l'abandon. Les pistes de pétanque ont-elles servi, un jour? La nature qui a repris ses droits sur cet espace, a fort heureusement bien fait son oeuvre, elle. De façon délicate mais sauvageonne. Et non à la manière barbare et sauvage des vandales. Le terrain de jeux pour enfants attire bien peu de galopins. La buvette n'a plus ouvert ses portes depuis longtemps et le supposé office du tourisme du coin donne sur un mur.

    Selon un article de la Libre Belgique Infos tourisme.jpgdu 25 juillet dernier, le parc coûterait trop cher pour être entretenu et susciterait peu d'intérêt pour la population.

    http://www.lalibre.be/actu/hainaut/article/675060/le-parc-du-chateau-trop-cher.html

    Le parc avait fait l'objet en 1982, d'une convention entre la commune et la fondation van der Burch. La commune s'engageait à entretenir le terrain. Ce bail de 27 ans arrivait à terme en 2009 et depuis cette année, les choses stagnent. Les propriétaires désirent que l'administration s'occupe également des espaces verts et de la pose d'une clôture. Lors du dernier conseil communal de cette saison, la question était revenue sur le tapis. La majorité proposait de renégocier un bail emphytéotique mais l'opposition a rejeté cette éventualité, arguant qu'un investissement dans le parc serait une façon de jeter l'argent par les fenêtres, vu le désintérêt des habitants pour le lieu et le projet de construction de terrains de tennis aux abords du hall omnisports.

    IMG_3427 [Watermarked].jpgEt pourtant, cet endroit calme et ombragé mérite assurément plus d'égards. Ne fut-ce que parce qu'il fait rêver...IMG_3426 [Watermarked].jpg

      IMG_3428 [Watermarked].jpg