Tunnel des Amoureux - Page 8

  • La Belgique illustrée : "où perce la roche souterraine semant partout ses pierrailles"

    Pin it!

    La Belgique illustrée - 1855 - page 96 (Copier).jpgLa Belgique illustrée - 1855 - page 97 (Copier).jpgPublié sous la direction d'Eugène Van Bemmel, le deuxième tome de "La Belgique illustrée" (Ses monuments, ses paysages, ses oeuvres d'art, 1878-1882) comporte 500 superbes gravures dont deux relatives aux châteaux des Ecaussinnes.

    Répertorié sous le chapitre qui comprend les communes d'Ath, d'Enghien, de Soignies et de Beloeil, le village d'Ecaussinnes se voit encore, dans cette publication prestigieuse, sous son angle classique. On n'y apprend rien de bien neuf mais le caractère désuet de la présentation vaut la peine qu'on passe à nouveau en revue ces choses qu'on a lues mille fois.

    La renommée des carrières de Soignies n'est plus à faire ; ses veines se prolongent jusque dans les entrailles écausinnoises. Son nom? Le petit granit. On l'emploie abondamment dans les constructions. A un jet de pierre de Soignies, le terrain calcaire qui compose les horizons sonégiens, affleure à Ecaussinnes. Théodore Jouret y écrit avec verve : "le pays "des Ecaussinnes" lui doit sa physionomie caractéristique, un aspect assez rude, un sol montueux, coupé de ravines profondes, où perce la roche souterraine semant partout ses pierrailles."

    Formé d'un seul village au XIIe siècle, Ecaussinnes s'est scindée en Ecaussinnes-Sainte-Aldegonde et Ecaussinnes-Saing-Remy. Avec pour conséquence pour les villageois d'abandonner la dévotion aux patrons de leurs chapelles. Leurs appellations allaient dorénavant se muer en ceux de leurs maîtres, les sires de Lalaing et ceux d'Enghien.

    "Le château de Lalaing", écrit Théodore Jouret, "a appartenu successivement aux de Renesse, aux Warfusée, la maison de Croy, aux van der Burgh et enfin aux d'Arenberg, les propriétaires actuels. Il est resté le Château fort du Xe siècle : situé sur un rocher escarpé, ses tourelles, ses murailles crénelées lui donnent une tournure guerroyante."

    Si les fossés sont toujours présents au château fort, ils ont été comblés au château d'Ecaussinnes d'Enghien : "ils sont remplacés par des pièces d'eau, qui ajoutent une beauté de plus à d'immenses jardins aménagés avec infiniment de goût par M. le comte de Spangen. La vieille porte a aussi rejeté ses constructions défensives, et la large baie voûtée laisse plonger le regard dans une cour intérieure qui a conservé son caractère "moyen âge"."

  • Ecaussinnes : faits et chiffres 1874

    Pin it!

    Carte Province de Hainaut (Copier).jpgExhumé au creux d'une montagne de livres sur la Place du Jeu de Balle à Bruxelles, ce dictionnaire encyclopédique de géographie historique du royaume de Belgique, daté de 1874 passe en revue chaque commune de Belgique. Et voici ce qu'on y trouve entre autres sur les Ecaussinnes.

    ECAUSSINNES D'ENGHIEN : Pop. 4,665 habitants. On y dit les promenades charmantes et les maisons de campagnes aux environs, riches. Le sol est déprimé, d'un aspect montueux sillonné de coteaux et de ravins. Le terrain est généralement froid et humide, dont certaines parties incultes consistent en rochers ou amas de rocailles. Il y a quelques belles plaines principalement aux alentours de la commune, et de nombreuses carrières de pierres bleues et grises à bâtir, de pierres à chaux et de pavés. Au rayon des industries et commerces, on relève une fabrique de chicorée, une usine de carton et de papier ainsi que des exploitations de carrières et une scierie importante. Foires et marchés étaient prévus le lundi après le 13 mai (cette foire n'a pas lieu, lorsque ce jour est celui de la foire de Soignies), et le lundi avant le 25 août ou le lendemain, si ce jour est férié. Reste à mentionner un vaste château de construction antique, flanqué de quatre tourelles et embelli de jardins d'agrément, situé auprès de la rivière et sur la lisière d'un bois. Très flou, tout ça (de construction antique : on ne peut être plus explicite), le nom du château de la Follie n'y est même pas précisé!

    ECAUSSINNES-LALAING : Pop. 1,030 habitants. En amphithéâtre sur un côteau dont le pied est baigné par la Sennette. Son sol est assez inégal et ses terres arables sont en partie argileuses. Nombreuses carrières de pierres bleues et grises à bâtir, et pavés, grès bleu pour aiguiser. On y trouve des fabriques d'instruments aratoires (pour le travail de la terre), des tanneries, des corroieries (finition du cuir) et des exploitations de carrières. Un beau château bâti en pierre de taille se dresse sur un rocher escarpé et est surmonté de cinq belles tourettes rondes. Cette belle propriété a appartenu successivement au seigneur de Renesse, comte de Warfusée, aux comtes de Lalaing et auxducs de Croy.

    MARCHE-LEZ-ECAUSSINNES : Pop. 2,053 habitants. A l'époque, Marche vit essentiellement d'agriculture. Ses dépendances : Belloy, Courrière-lez-Ville, Delval, Douair, Ghelrie, Lousserie, Moussenière, Patard, Pont-à-Loup, Porte à-Camp.

    A noter que les carrières sur le territoire belge étaient, en 1867, au nombre de 1769, avec 1529 sièges d'exploitation à ciel ouvert et 117 souterrains. L'activité occupait alors 21,640 ouvriers.

  • Promenade verdoyante à Marche (suite)

    Pin it!

    IMG_0693a (Copier) (Copier).jpgmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiersmarche,promenade,sennette,sentiers

  • Promenade verdoyante à Marche

    Pin it!

    IMG_0686b (Copier) (Copier).jpgA la faveur des rayons cajoleurs d'un été - peu généreux, il est vrai -, j'ai promené mon regard dans quelques rues et sentiers de Marche-lez-Ecaussinnes. J'ai souvent réinventé la réalité, histoire d'introduire dans cette poignée de photos, un zeste d'exotisme ou de pittoresque... ou pas.

    promenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennettepromenade,marche,sentiers,rues,sennette

  • On n'apprend plus à un vieux singe à faire la grimace à Marche

    Pin it!

    IMG_0697a (Copier) (Copier).jpgSur la bien-nommée place du Singe (aussi connue sous l'appellation du Hameau de la Croix Blanche), trône un étrange personnage simiesque assis sur un piédestal. Il y a bien entendu une histoire derrière ce coquin personnage au museau rouge vif et au regard tranquille.
     
    On chuchote qu'au crépuscule de la guerre 14/18, des soldats britanniques avaient une mascotte, un ouistiti. Un petit singe qui a fini par élire domicile à Marche-lez-Ecaussinnes. Bien involontairement selon les rumeurs. En effet, l'un des militaires britanniques l'aurait lancé par la fenêtre du train puisque son unité n'avait désormais plus besoin de mascotte. Un geste bien ingrat puisque cet animal leur avait porté chance. Ces soldats ne rentraient-ils pas au pays, sains et saufs? La malheureuse bête fut recueillie par un Marchois qui était justement l'un des acteurs de la ducasse du quartier. Le petit singe serait ainsi devenu l'emblème vivant de la ducasse. Plus tard, le primate fut légué à la commune. Il existe une deuxième hypothèse, moins cruelle pour le propriétaire initial du ouistiti. Celui-ci l'aurait simplement oublié à Marche et les habitants l'auraient rapidement adopté. On ignore ce qu'il est devenu mais sa légende, bien que floue, mystérieuse demeure et son regard malicieux fixe l'horizon marchois sans broncher depuis un siècle.

  • La place communale de Marche, hier et aujourd'hui

    Pin it!

    Place communale de Marche.jpgGrand Place de Marche (Copier) (Copier).jpgLes pavés ont disparu pour être remplacés par de l'asphalte mais la végétation n'y était pas encore sur la grand place de Marche-lez-Ecaussinnes. Je suppose que l'espace devait servir plusieurs missions, et par conséquent devait être dégagée des obstacles. Je songe notamment aux traditionnelles parties de balle pelote qui nécessitaient un espace important. La place communale marchoise telle qu'elle était vraisemblablement à la fin du XIXe siècle. On n'observe en effet aucune trace de poteau électrique. L'église Saint Géry semble avoir été modifiée. Serait-ce la cure qu'on aperçoit devant l'église?

  • La poubelle est pleine !

    Pin it!

    poubelle,immondices,poubelles à puce,conteneurs,déchets,ordures,vertLe sujet n'a rien de bucolique ni d'anecdotique mais il a la particularité de faire jaser et même de faire bondir les Ecaussinnois de leurs gonds. La première réunion d'information sur les poubelles à puce a eu lieu, ce jeudi après-midi, à l'Ecole du Sud. Et le moins qu'on puisse affirmer, c'est que cette perspective de plus en plus proche (à partir du 6 octobre) rend les citoyens verts de rage.

    Le bourgmestre Xavier Dupont (épaule par l'échevin des finances, Fabien Palmans) et la directrice de l'intercommunale Hygea, Nathalie Brunelle se voulaient pourtant rassurants. Les Ecaussinnois présents ont-ils été convaincus? S'ils ont vidé leur sac, l'initiative n'en demeure pas moins pilote pour la région du Centre et laisse encore beaucoup de zones d'ombre dans l'esprit des Ecaussinnois.

    Nos ordures valent leur pesant d'or. C'est par une volonté de réduire la masse des déchets de plus en plus envahissants que s'explique cette décision. Une disposition par ailleurs motivée  par une directive européenne qui incite le citoyen à trier de plus en plus en consciencieusement ses déchets. On constate, de fait, que les sacs blancs contiennent 50 % de déchets organiques, dit Nathalie Brunelle. "Il est donc temps de passer à l'équation pollueur = payeur."

    En effet. Si la question n'a évidemment pas été abordée, on est en droit de s'interroger sur la validité de ce principe chez la plupart des producteurs. Le consommateur lambda a t-il réellement le choix ? La majorité des produits sont emballés de plastique et rien n'est plus compliqué dans une grande surface que de dénicher des articles engendrant un minimum de déchets résiduels.

    Sac à puces

    "Pourquoi la poubelle à puces? Parce que c'est plus solide qu'un sac", débite Nathalie Brunelle.  "Nous recevons régulièrement des plaintes pour des sacs éventrés par des chats, des chiens, des renards. Dans ce cas, à qui appartient la responsabilité de ramasser les déchets? C'est un problème." La responsable de l'intercommunale évoque aussi l'intention d'alléger les efforts des travailleurs qui transportent 9 tonnes de sacs par an et par homme.

    Dès lors, les Ecaussinnois hériteront d'un conteneur vert pour les déchets organiques et d'un autre de couleur grise pour les déchets résiduels (non recyclables). Les contenances diffèrent selon la taille du foyer et il y aura possibilité de changer de conteneurs au besoin, sur simple demande à l'Hygea. Les ramassages auront lieu en alternance (le vert une semaine et le gris l'autre semaine). Les ménages ne disposant pas de place suffisante pour accueillir les poubelles, auront la possibilité de se délester dans un des huit points d'apport volontaire (PAV), à savoir des conteneurs disposés aux quatre coins de la commune, munis d'une trappe dans laquelle on pourra déverser ses ordures.

    C'est la vie en couleurs

    Si les Ecaussinnois font aujourd'hui grise mine, l'Hygea ne manque pas de piqueter l'initiative de couleurs.

    - Vous organisez une fête dans le quartier ? Optez pour le sac fuschia de 60 litres disponible pour 2,4 € à l'administration communale!

    - Vous ne garnissez pas votre conteneur vert de "déchets de qualité" ? Vous écopez d'un carton jaune et si vous récidivez, c'est le carton rouge.

    - Votre conteneur est défectueux ? Et voici votre poubelle flanquée d'un carton bleu pour réparation ou remplacement nécessaire.

    Puisque chaque poubelle sera dotée d'une puce électronique, chacun règlera sa facture en fonction de sa production. De plus, il sera possible de consulter sa quantité d'ordures sur Internet par l'introduction de son login et mot de passe (on saura finalement tout sur tout le monde sur le web!). Un numéro vert continuera cependant à être disponible pour ceux qui n'ont pas d'accès Internet.

    Et combien cela coûtera-t-il? La taxe forfaitaire sera évidemment toujours due et pour le reste, le coût variera en fonction du poids et du nombre de levées. C'est gratuit 12 fois par an et à raison de 60 kilos annuels par habitant, en ce qui concerne les déchets polluants et 30 kilos annuels par habitant pour les organiques.

    En matière de tri et de réduction des immondices, la Belgique est considérée comme un bon élève, selon Nathalie Brunelle. Et nous serions même en avance... et pourtant, des efforts sont constamment demandés au simple citoyen. Mais quels seront les efforts exigés des producteurs ? Là n'était bien entendu pas la question du jour.

    En 2030, l'affaire est dans le sac

    D'ici 2030, les régions du Centre et de Mons-Borinage devraient être passés au système des poubelles à puce. Si je compte bien, cela fait seize années de mise en place d'un système qu'on nous présente comme novateur et simple! Y a-t-il réellement une volonté d'agir pour le bénéfice de l'environnement et  de la réduction de notre impact sur celui-ci ? Quelle est l'implication des grosses entreprises polluantes ? Pourquoi existe-t-il un système de ramassage parallèle pour les sociétés, où les déchets quels qu'ils soient sont souvent évacués sans tri préalable ? Le citoyen est-il le seul à déployer des efforts pour notre planète agonisante... C'est en tous cas l'impression amère qui s'en dégage.

    De nombreuses questions ont été soulevées par les Ecaussinnois qui ont abondamment exprimé leurs craintes. Non, les écoparcs ne disparaîtront pas et les rues étroites feront l'objet d'analyse au cas par cas pour le passage des camions. La protection des poubelles a aussi été abordée. Pour empêcher l'accès à la poubelle, une serrure serait disponible mais engendrerait un coût supplémentaire significatif. Une dame évoque le problème du vandalisme. "Si quelqu'un met une cannette dans votre poubelle, laissez-le faire", indique la directrice d'Hygea. "Vous n'allez pas tout de même porter plainte pour une cannette. Il vaut mieux que la personne la jette là plutôt que sur la rue.'

    D'aucuns invoquent la vieillesse et la faiblesse de certains citoyens incapables de pousser ces poubelles mais la responsable Hygea balaye le problème d'un revers de la main. "Les sacs pouvaient peser entre 20 et 30 kilos et personne n'éprouvait de soucis à les soulever. Les conteneurs comportent des roulettes et il est plus facile de faire rouler la poubelle que de transporter un sac... pour autant que l'on ne doive pas dévaler des volées d'escaliers." Et la collecte des langes : vert ou gris ? "Il faut s'adresser au CPAS", rétorque Mme Brunelle. Et les maisons de repos ? Pas de soucis, elles ne dépendent pas d'Hygea et ne sont donc pas concernées. Les pesées sont-elles dignes de confiance ? No problem. La pesée - précise à 100 grammes près - est agréée par le SPF Mobilité et les camions doivent être examinés tous les six mois pour renouveler leur homologation. Et quid des poubelles en façade pour éviter les va-et-vient dans les habitations au prix de conditions parfois difficiles ? Pour l'instant, il n'est pas prévu de les placer sur le trottoir mais time will tell et la pratique se généralisera sans doute avec le temps. Et le gel qui figera les déchets au fond des poubelles... Et les asticots qui grouilleront joyeusement en période chaude... Et les dépôts sauvages qui risquent de se multiplier... Les amendes seront-elles assez dissuasives ? Epinglera-t-on les inciviques ?

    Oui, oui. On verra. Après tout, Ecaussinnes est une commune pilote et il faudra veiller à adapter ou modifier selon les situations qui se présentront. Sceptiques, désabusés, courroucés, les Ecausinnois ont peu à peu déserté les lieux. Les mêmes phrases étaient martelées par les responsables, laissant un arrière-goût de cendre à l'assistance éparpillée. Un mantra visant sans doute à nous faire avaler la pilule en douceur... Vraiment ?

    (Photo Nathanaël Thiry)

    ——————————————————————————————————————————————————

    ATTEINTE AU DROIT D'AUTEUR

    Ce lien a été usurpé contre la volonté de son auteur. Cet article n'a rien à voir ni ne reflète les opinions exprimées par l'auteur de la pétition suivante : https://www.lapetition.be/en-ligne/Projet-pilote-des-Cont...