jeudi, 07 septembre 2017

Les perles de la Sennette : à table !

Sennette, journal, 1914, Tricot, publicités

En feuilletant la feuille hebdomadaire de "La Sennette", on épingle quelques publicités et annonces intéressantes. Comme celle-ci faisant référence à une distillerie à Ecaussinnes Nord. C'est qu'on avait le gosier en pente en ces temps-là. Et quelques distilleries étaient implantées sur le territoire écaussinnois. Ainsi il y avait, à l'époque, une usine à Marche-lez-Ecaussinnes, "Distillerie & Sucreries Réunies" dont le siège social était situé à Hal.

sennette,journal,1914,tricot,publicitésLes plaisirs de la bouche étaient tout aussi prisés et l'on constate que les soi-disant nouvelles tendances de manger chez l'habitant ne sont après tout pas si inédites que ça... Une table d'hôte aux abords de l'église St-Rémy proposait, en effet, un menu à 2 francs 50 qui avait l'air bien alléchant et bien consistant. 

sennette,journal,1914,tricot,publicités, perles, restaurant, distillerieAu Pilori, Alfred Stassin proposait des produits frais, dont du poisson qu'on livrait bien évidemment le vendredi pour les bonnes familles catholiques.

Et puis, parmi les petites annonces, je ne peux m'empêcher de cueillir cette petite annonce à double sens : "On demande jeune fille... ayant déjà servi" !

sennette,journal,1914,tricot,publicités, perles, restaurant, distillerie

 

vendredi, 30 septembre 2016

Les perles de la Sennette: "il erra des commères"!

La Sennette Si vous voulez être bien habillé (Copier).jpgDans "La Sennette" du 30 mai 1914, on épingle encore quelques jolies réclames d'Ecaussinnes et des environs. Dont celle de la Maison Victor Baudet-Wiveckens qui a dû susciter une épidémie de torticolis. Marchand-tailleur installé sur la Grand Place, il fournit tous les vêtements sur mesure. J'imagine que la mention "deuil en 12 heures" se réfère au fait que les vêtements de deuil peuvent être disponibles en 12 heures. Ce qui est un exploit, non?

La Sennette des commères.jpgCette annonce vaut son pesant d'or, rédigée dans un savoureux wallon: "Il erra des commères pour les danseurs"!

A Belle-Tète, on organise un bal émaillé de primes "offertes par la bourgeoisie, décernées aux danseuses les plus coquettement fleuries".publicités, réclames, Sennette,

Et puis, il y a encore du choix dans les chapeaux, des pommes de terre pour plantations, une spécialité d'huiles pour automobiles et des chaises pliantes en location.

publicités, réclames, Sennette, perles, rire

18:09 Écrit par Nadine Lebrun dans Humour, Journaux d'époque | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : publicités, réclames, sennette, perles, rire |  Facebook | | Pin it! | | |

jeudi, 07 novembre 2013

Quand Ecaussinnes se prend pour Bruxelles...

ecaussinnes,train,bruxelles,chemin de fer,gare,sous-voie,grafs,tags

Bruxelles? Mais non!

ecaussinnes,train,bruxelles,chemin de fer,gare,sous-voie,grafs,tags

17:24 Écrit par Nadine Lebrun dans Humour, Insolite, Photos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ecaussinnes, train, bruxelles, chemin de fer, gare, sous-voie, grafs, tags |  Facebook | | Pin it! | | |

mercredi, 29 août 2012

Campagne électorale

élections,vote,élection,électoral,politique,campagne,refuge,panneauPas pu m'empêcher. C'était trop bon. Au détour d'une route de campagne déserte, de ces chemins qui embaument les herbes sauvages et le blé qui arrive à maturation, un panneau électoral avait été planté au bord de la voie de circulation. Juste à côté d'un autre panneau - informatif, celui-là - annonçant une zone de protection naturelle de la faune et de la flore locales. L'association des deux force le sourire. Les affiches électorales fleurissent à présent en zone refuge. Mais gare au fauchage, même s'il est tardif! 

00:27 Écrit par Nadine Lebrun dans Gggrrr, Humour, Insolite, Photos | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, vote, élection, électoral, politique, campagne, refuge, panneau |  Facebook | | Pin it! | | |

mardi, 28 février 2012

Les perles de la Sennette : images parlantes et du berceau à la tombe

rire, perles, sennette,

On est en 1932 et le cinéma parlant est à ses balbutiements. A l'époque, c'est une révolution culturelle et la nouveauté veut être mise en valeur, quitte à être redondant. L'escadre volante est un grand film sonore-parlant-chantant! Un chapelet de mots qui parviennent en une réclame, à vous hurler à l'oreille!



rire,perles,sennetteLes commerces villageois offraient, dans les années 30, une multitude de biens et de services. Certains avaient des allures de "general store", ces magasins qui existaient dans les petites localités de l'Amérique du XIXe siècle. On pouvait y trouver de tout car il s'agissait souvent de la seule boutique dans les parages immédiats. Il semble qu'Ecaussinnes bénéficiait aussi de tels types de négoces puisque chez Pierre Miche-Marbaix, on vendait des articles aussi divers que des photos pour tombes, des couronnes mortuaires, des meubles et des jouets d'enfants. Ah j'oubliais les phonos-disques!