Commerce

  • Une lettre d'un commerçant écaussinnois de 1934

    Pin it!

    716_0012.jpg

     

    Dénichée sur le site d'enchères Delcampe, cette lettre datée du 11 décembre 1934, dont la particularité est d'exhiber le logo du commerçant N. Peetersbroeck d'Ecaussinnes, qui était dépositaire des buanderies "Culbutor & Pantser" (cuiseurs en tôle d'acier).

     

    lettre,delcampe,buanderies,commerce

  • Les perles de la Sennette : images parlantes et du berceau à la tombe

    Pin it!

    rire, perles, sennette,

    On est en 1932 et le cinéma parlant est à ses balbutiements. A l'époque, c'est une révolution culturelle et la nouveauté veut être mise en valeur, quitte à être redondant. L'escadre volante est un grand film sonore-parlant-chantant! Un chapelet de mots qui parviennent en une réclame, à vous hurler à l'oreille!



    rire,perles,sennetteLes commerces villageois offraient, dans les années 30, une multitude de biens et de services. Certains avaient des allures de "general store", ces magasins qui existaient dans les petites localités de l'Amérique du XIXe siècle. On pouvait y trouver de tout car il s'agissait souvent de la seule boutique dans les parages immédiats. Il semble qu'Ecaussinnes bénéficiait aussi de tels types de négoces puisque chez Pierre Miche-Marbaix, on vendait des articles aussi divers que des photos pour tombes, des couronnes mortuaires, des meubles et des jouets d'enfants. Ah j'oubliais les phonos-disques!

  • Petites annonces d'après-guerre

    Pin it!

    En feuilletant la Sennette du 8 juin 1946, force est de constater que le commerce semblait florissant à Ecaussinnes. Epinglons quelques annonces parues ce jour-là dans la feuille hebdomadaire écaussinnoise.

    annonce 2.jpg

    annonce 4.jpgannonce 5.jpgannonce 6.jpgannonce 7.jpgannonce 8.jpgannonce 9.jpgannonce 10.jpg

    annonce 1.jpg

     

    annonce 3.jpg

  • Des chevaux de bois écaussinnois

    Pin it!

    culot,tailleur de pierre,manège,ducasse,kermesse,chevaux de bois,carrousel,galopant,ecomusée,centre,la louvère,bois-du-lucArmé d'un fusil à plomb, Eloi Culot pose un maillet de bois sur un bloc de pierre et tire une volée de plombs sur l'outil des tailleurs de pierre. Ainsi avait-il symboliquement signifié qu'il en avait fini avec son métier de tailleur de pierre. Eloi Culot avait dorénavant épousé la profession de forain.
    L'homme avait construit son propre manège. Il était dépourvu de moteur et les enfants devaient souvent le pousser. Un effort qui leur valait un tour gratuit...
    Le rêve d'Eloi était cependant de posséder un carrousel garni de chevaux de bois. Il le conçut donc lui-même et déposa son brevet de construction d'un carrousel à vapeur, le 3 février 1899.
    Eloi Culot ne put cependant savourer le succès de son carrousel galopant que jusque 1911, année où il décéda, âgé de 65 ans. Son épouse et ses enfants reprirent le flambeau. Au décès de Maria, la veuve d'Eloi dans les années 30, un de leurs fils continua à sillonner les ducasses de la région jusqu'à la fin des années 40.
    Les temps avaient changé. Le carrousel d'Eloi fut démantelé et les chevaux de bois furent vendus à la pièce, à des collectionneurs.
    culot,tailleur de pierre,manège,ducasse,kermesse,chevaux de bois,carrousel,galopant,ecomusée,centre,la louvère,bois-du-luc



    Pour en savoir davantage, veuillez vous référer à l'ouvrage publié par l'Ecomuseé régional du Centre, "Nos Ducasses. Ducasses dans la région du Centre d'hier à aujourd'hui" (1997). Ecomusée de Bois-du-Luc, rue Saint-Patrice, 2/B - 7110 La Louvière (064/28.20.00).http://www.ecomusee-regional-du-centre.be/"
  • Le commerce dans la rue Haute des années 30

    Pin it!

    commerce,puvipusot,magasins,rue haute,boulangerie,mvélos,confection,café,quicaillerie,confiserie,cordonnier,épicerie,boucherie,tabac,liqueur,ferme,mercerieLe commerce était florissant à Ecaussinnes, il y a une cinquantaine d'années. Toute la vie sociale et économique gravitait autour du village. Les voitures étaient peu nombreuses, les centres commerciaux et autres grandes surfaces étaient inexistants. La vie était sans doute plus frugale mais plus simple. Les rapports humains étaient aussi peut-être plus sains, plus francs et plus nourris. On sortait à pied ou à vélo pour aller faire les commissions, et on en profitait pour tailler une bavette avec l'un ou l'autre. Autres temps, autres moeurs. De nos jours, on chatte dans les salons de discussions qui émaillent Internet, tout en faisant du lèche-vitrine virtuel sur les sites de commerce électronique...


    commerce,puvipusot,magasins,rue haute,boulangerie,mvélos,confection,café,quicaillerie,confiserie,cordonnier,épicerie,boucherie,tabac,liqueur,ferme,merceriePuvipusot, un Ecaussinnois bon teint (d'un commerce bien agréable) a eu la gentillesse de me communiquer le fruit de ses recherches sur les magasins qui jalonnaient la rue Haute, dans les années 30. Je lui en suis très reconnaissante. Il a recensé une tripotée de boutiques dans cette artère. Attention, prévient Puvipusot, il s'agit de la numérotation d'antan (qui peut parfois être approximative). Le bas de la rue a connu depuis, de nouvelles constructions. La numérotation a, par conséquent, été adaptée. Par exemple, le n°26 correspond en réalité, au n°32 d'aujourd'hui.


    Côté impair de la rue Haute, on dénombrait ainsi pas moins de 11 commerces sur 17 habitations.  Voici le détail :
    N°33 François
    N°31 Gheude (?)
    N°29 (?)
    N°27 Ferme/charbons Decueleneer
    N°25 Nys
    N°23 Lebrun
    N°21 Boulangerie "Chez Jef" Van Bellinghen
    N°19 Épicerie "Au Cga" Camby
    N°17 De Coninck
    N°15 Café "Au bon coin" Denis
    Rue Hanotiau (carrefour)
    N°13 Marchand de vélos Tassignon
    N°11 Confections Miniprix
    N°9 Confiserie Gillain
    N°7 Quincaillerie/poëlerie Moreau
    N°5 Cordonnier Godart
    N°3 Boulangerie "Chez Félix" Van Bellinghen
    N°1 Aunages/Confections "Au Gaspillage" Dujacquier
    Côté pair à présent, il existait 19 commerces sur les 21 maisons:
    N°44 Bourrelier Piette
    N°42 Sanitaires/chauffage Michel
    N°40 Confiserie Delférière
    N°38 Boucherie Biermans
    N°36 Modiste "Au Lilas Blanc" Varlet
    N°34 Librairie/imprimerie Tricot
    N°32 Droguerie Lorette
    N°28 Graineterie/tailleur Lescut
    N°26 Peinture/vitrerie Polet
    N°24 Boulangerie Balate
    N°22 Mercerie "Au bas Rose" Van Elsen
    N°20 Miche
    N°18 Électricité/vélos Baillieux
    N°16 Cordonnier Leroy
    N°14 Épicerie Lefèbvre
    N°12 Boucherie Decroly
    N°10 Épicerie/légumes Branquart
    N°8 Boucherie Letouche
    N°6 Ingénieur/institutrice Duvivier
    N°4 Tabacs et liqueurs Petit
    N°2 Ferme Scoumanne


    Le relevé est pour le moins impressionnant. Nous avions pour ainsi dire notre "Rue Neuve" à Ecaussinnes, dans ces années fastes !

    Ces photos n'illustrent pas vraiment le propos mais ce sont les seules que je possède. Il s'agit de vues du magasin Delhaize qui se trouvait au n° 13 de la Place du Pilori. Ces clichés doivent dater du début des années 60.
  • Un coin de la Grand Place, fin des années 50

    Pin it!

    grand place,cga,magasin,textiles,années 50

     

     

     

     

    C'est fou ce qu'on peut trouver d'intéressant et surtout d'émouvant en fouillant dans de vieux albums photo. Ce cliché doit avoir été pris vers la fin des années 50 sur la Grand Place d'Ecaussinnes. On y remarque le magasin CGA (Centrale Générale d'Alimentation ?) qui vendait entre autres des textiles. L'endroit est à présent occupé par une boutique de location vidéo.