Chapelles

  • Scoufflény : la chapelle Notre Dame de Liesse à l'abri de son orme

    Pin it!

    IMG_7024mod.jpgClassée, la chapelle Notre-Dame-de-Liesse à Scoufflény semble somnoler dans son écrin de verdure. Quelques rayons de soleil s'immiscent, curieux mais discrets, à travers les vitraux qui tracent des mosaïques chamarrées sur le plâtre.

    A l'extérieur, un mur envahi par le lierre et un arbre protecteur se penchent doucement sur un vieux banc. Lorsque le soleil d'été devient trop chaud, on s'y attarderait volontiers en quête de fraîcheur et de sérénité.

    scoufflény,chapelle,notre dame de liesse,vierge,statue,épervier,nature,campagne Comme pour la plupart des  points touristiques du cru, une légende est attachée au lieu. Fin du XIVe siècle, le Seigneur de Lalaing ordonne à des bûcherons d'élaguer des arbres. Et pas n'importe quel jour : un vendredi saint. La superstition aidant, il n'en fallut pas davantage pour échauffer l'imagination.

    On raconte, en effet, que les bûcherons découvrirent une statuette de la vierge Marie dissimulée au sommet d'un orme. Le seigneur s'empara du précieux objet et l'enferma à double tour dans un coffre de son château. Mal lui en prit. Le lendemain, le coffre était vide et la statue fut retrouvée... dans un nid d'éperviers sur le même orme. Etant donné que la Vierge voulait demeurer là, le seigneur fit dresser une chapelle à cet endroit. 

    scoufflény,chapelle,notre dame de liesse,vierge,statue,épervier,nature,campagne Depuis le XIIe siècle, Liesse en France est un lieu de pèlerinages incontournable.  La légende de Liesse met en scène trois croisés retenus prisonniers près de Jérusalem. L'histoire se passe en 1134. Ils seront finalement libérés par une princesse musulmane, Ismérie qui deviendra catholique. C'est ainsi qu'une chapelle Notre-Dame voit le jour aux abords d'une fontaine. Un miracle a lieu en 1139. Ils se multiplieront à un point tel qu'au XIVe siècle, une confrérie de Notre-Dame de Liesse sera fondée. D'autres confréries seront créées un peu partout en France. Et Liesse deviendra le lieu de pèlerinage des rois de France. 

    A Scoufflény, la petite chapelle n'a vraiment jamais connu la ferveur de Liesse. Elle poursuit sa vie paisible et champêtre à l'abri de son orme.

    scoufflény,chapelle,notre dame de liesse,vierge,statue,épervier,nature,campagne

  • Chapelle Saint Fiacre : le peuple n'avait pas de blé, le moine ne racontait pas de salade!

    Pin it!

    Chapelle Saint Fiacre [Watermarked].jpgIMG_3440 [Watermarked].jpgFlanquée de deux arbres fiers et protecteurs, la chapelle Saint Fiacre située rue de Seneffe, semble dormir depuis des siècles, sous ses couvertures de toiles d'araignée. Peu de personnes doivent encore jeter un coup d'oeil entre les barreaux du "judas". Les arachnides ont d'ailleurs pris possession des lieux  peu troublés par la curiosité des passants.


    Qui connaît encore aujourd'hui Saint Fiacre ? Mis à part les spécialistes en hagiographie ou les écclésiastiques. Traditionnellement muni d'une bêche, ce moine d'origine irlandaise a fondé - vraisemblablement au VIIe siècle, un monastère près de Meaux en France qui a d'ailleurs fait l'objet d'un pélerinage très populaire. Le saint compte de nombreuses chapelles en France tant qu'en Belgique. Fêté le 30 août, il est le patron des jardiniers mais fut aussi tenu pour celui des cochers de fiacre. Son effigie figurait, au XVIIe siècle, sur l'enseigne d'un hôtel de la rue St-Antoine à Paris, transformé par la suite en maison de louage de carrosses.IMG_3430zoom.jpg


    Fiacre hérite d'un ermitage rongé par la misère et la faim. Le moine sollicite donc son évêque : si seulement il pouvait défricher un bout de terrain et le dompter, il pourrait aussi soulager ces pauvres gens. Une fois son potager cultivé, Fiacre en distribue le fruit aux indigents et se met ensuite à créer un jardin de plantes médicinales mais aussi à planter des fleurs qu'il baptise "sourires de la terre". Il bâtit enfin un hospice où affluent les malades des quatre coins de France.  

    Et en parlant de jardin, celui du château fort est situé juste à l'arrière et accessible aux visiteurs jusqu'au 31 octobre, tous les dimanches à 15 heures.

    http://www.chateaufort-ecaussinnes.be/Jardin.htm

    IMG_3439 [Watermarked].jpg