Visiter Ecaussinnes en 1938, c'est forcément prendre le train

Pin it!

sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicitéFin des années 30, le train est le moyen le plus pratique et le plus économique de voyager. Et par tourisme, on entendait souvent l'exploration du patrimoine historique belge. Aussi, ne faut-il pas s'étonner de voir de nombreuses mentions d'Ecaussinnes-Lalaing et de son château dans les prospectus de la SNCB publiés en 1938. Le service publicitaire de la SNCB avait d'ailleurs édité douze dépliants d'une collection nommée "La Belgique pittoresque".  Le numéro 1 de cet assortissement de guides s'intéressait ainsi aux châteaux historiques et châteaux forts. Le prospectus comportait notamment une carte des demeures d'intérêt à visiter. On pouvait y lire à la suite des ruines du château de Mariemont, qu'"un peu plus au nord, on visite l'ancien château fort d'Ecaussinnes-Lalaing, pittoresquement situé au sommet de rochers escarpés, au bord de la Sennette ; bien restauré, il sert actuellement de musée."

sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicité

sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicitéUne autre série intitulée "Nos Loisirs" a été édité par la Société Nationale des Chemins de Fer Belges, la même année et proposait cinq excursions d'une journée de gare à gare. La 2e excursion partait à la découverte de Mariemont pour se diriger vers Morlanwelz, soit 6 km et demi. Ensuite, on plongeait dans la Vallée de la Sennette d'Ecaussinnes-Carrières à Henripont, soit un trajet de 7 km. A l'époque, on prend le train à la gare de Henripont. Douce époque où il était possible de visiter la plupart des villes et villages de Belgique par le train et puis, avec une bonne foulée, on visitait toutes les curiosités du cru... Ah oui et le slogan de la SNCB à cette époque, c'était : "Pour voyager seul, en famille ou en groupe, le chemin de fer est PLUS SÛR, PLUS RAPIDE, MOINS CHER."

sncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicitésncb,excursions,belgique,château,château-fort,publicité

 

Commentaires

  • Eh bien, je ne m'attendais pas à une telle publicité pour notre village. Intéressant. Je note cependant dans ton article un accord défectueux dans la conjugaison et un mot mal orthographié : "Le numéro 1 de cet assortissement de guides s'intéressaient ainsi..." devrait à mon humble avis s'écrire "le numéro 1 de cet assortiment de guides s'intéressait ainsi etc".
    Bàt pour d'autres découvertes.

  • Anik, tu as raison, erreur d'attention de ma part. Merci pour tes encouragements et tes corrections.

Écrire un commentaire

Optionnel