vendredi, 30 septembre 2016

Les perles de la Sennette: "il erra des commères"!

La Sennette Si vous voulez être bien habillé (Copier).jpgDans "La Sennette" du 30 mai 1914, on épingle encore quelques jolies réclames d'Ecaussinnes et des environs. Dont celle de la Maison Victor Baudet-Wiveckens qui a dû susciter une épidémie de torticolis. Marchand-tailleur installé sur la Grand Place, il fournit tous les vêtements sur mesure. J'imagine que la mention "deuil en 12 heures" se réfère au fait que les vêtements de deuil peuvent être disponibles en 12 heures. Ce qui est un exploit, non?

La Sennette des commères.jpgCette annonce vaut son pesant d'or, rédigée dans un savoureux wallon: "Il erra des commères pour les danseurs"!

A Belle-Tète, on organise un bal émaillé de primes "offertes par la bourgeoisie, décernées aux danseuses les plus coquettement fleuries".publicités, réclames, Sennette,

Et puis, il y a encore du choix dans les chapeaux, des pommes de terre pour plantations, une spécialité d'huiles pour automobiles et des chaises pliantes en location.

publicités, réclames, Sennette, perles, rire

18:09 Écrit par Nadine Lebrun dans Humour, Journaux d'époque | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : publicités, réclames, sennette, perles, rire |  Facebook | | Pin it! | | |

Commentaires

Quand on voit les prix, on en revient aux cents sauf que ce n'est plus des frs mais des eur.
Toute cette insouciance avant la première grande guerre.
Il me semble que nous allons vers cette histoire qui va recommencer.
Que penseront notre descendance de nous dans 100 ans? S'il existe encore une Terre.

Écrit par : Pascal | vendredi, 30 septembre 2016

En effet. L'insouciance appartient désormais au passé, semble-t-il. Et pourtant, la vie était plus courte et plus dure... Mais on riait! Avons-nous donc oublié la saveur des éclats de rire pour peu ou pour rien?

Écrit par : Nadine | vendredi, 30 septembre 2016

Les commentaires sont fermés.