Le goûter n'était pas à la noce

Pin it!

zPot1 (Copier).jpgAlors, comment dire... Mieux vaut parfois éviter d'épiloguer et tourner les regards vers ce qui est beau ou marrant. Comme ces cabines de toilettes mobiles placées à proximité de la banderole où il est écrit: "A tout saint, sa chandelle. A tout pot, son couvercle." Gai, gai, marrons-nous, non?

zPanorama Place des Comtes (Copier).jpg

Sur la Place des Comtes, où se déroule l'essentiel des animations (hors foire sur la Grand Place), deux châteaux gonflables gigotaient comme de la gelée aux fruits, juste au pied du château fort, imperturbable, lui.

zChâteau lilas (Copier).jpg

Sous le pont des douces arcades, flottait sans conviction le calicot qui dit "A coeur vaillant, rien d'impossible". Le feuillage d'un vert entêtant, s'enroulait sous les voûtes et autour des arches. Dans la cour d'entrée du château, un lilas violet embaumait. Et le ciel boudeur laissait tout de même filtrer quelques rayons bienfaisants. "Célibataires, ne soyez pas rebelles à l'amour qui vous appelle", prétendait une banderole. Le coeur n'y était pas pour ce cru. Et pourtant, une poignée de bénévoles s'attachent à préserver la tradition et à perpétuer un folklore séculaire. Autre temps, autres moeurs? 

 

zPanorama château fort (Copier).jpg

zFeuillage château (Copier).jpg

Commentaires

  • J'ai savouré votre texte,Nadine...Le passé ne revient jamais,hélas..Votre mère deux fois présidente qui avait obtenu un succès fou,à l'époque,doit se morfondre en voyant ce qui reste du Goûter Matrimonial en 2O16 .Et pourtant,les filles se sont démenées et le comité a travaillé d'arrache-pied....Mais,si les responsables communaux ne se mouillent pas la chemise pour sauver un pan de notre folklore,tout va disparaître,tout va mourir...Et pourtant,le "grand Ecaussinnes" dispose d'énormes moyens qui auraient fait rêver le "p'tit village" d'antan...Et pourtant,et pourtant.. Nos voix se perdent dans l'infini du désert ...R.Stassin.

  • Merci pour votre commentaire, Robert. J'apprécie énormément. Je suis d'accord avec vous, inutile de ramener le passé. Je ne nie absolument pas que les bénévoles s'en donnent à fond chaque année, afin de maintenir le folklore vibrant et je les en félicite mais je pense aussi que l'implication communale fait défaut. Quoi qu'on fasse dans cette commune, on ne se sent pas encouragé, bien au contraire. Je pense qu'il y a (ou avait... les gens sont sans doute découragés à présent) assez de bonnes volontés pour accomplir de belles choses dans moult domaines mais il n'y aucune volonté politique pour les stimuler. Ce blog n'a aucune prétention mais par son existence, je participe gracieusement à la renommée d'une commune. Je n'ai jamais reçu un quelconque appui moral de la commune d'Ecaussinnes. Au contraire, on pille sans vergogne des photos dans le site sans en mentionner les sources (raison pour laquelle j'ai été contrainte de barrer les photos d'un bandeau copyright). A cause de la politicaillerie, j'ai, à plusieurs reprises, été tentée d'abandonner et de supprimer ce blog. Je poursuis mais j'ignore si cela en vaut la peine. Des commentaires ou des réactions comme la vôtre me donnent de l'énergie pour continuer. Merci donc pour votre commentaire qui me rend le sourire.

Les commentaires sont fermés.