• Au temps où United Press braquait ses objectifs sur Ecaussinnes

    Pin it!

    united press,1955,new york,célibatairesEncore une perle provenant du coffre aux trésors de mon frère, cette photo estampillée "United Press" pour son bureau de New York. On y voit Mlle Marie-Jeanne Lodens qui présida aux destinées du Goûter matrimonial 1954. Elle sera encore élue présidente du Goûter, l'année d'après.

    Au dos de la photo, on y lit les informations récoltées par l'agence de presse: "Marché aux épouses - Cette troupe de jeunes filles radieuses dans une calèche sont des catherinettes qui prennent part à une journée du mariage dans le petit village belge d'Ecaussinnes. 

    united press,1955,new york,célibataires

    Cette célébration annuelle a été organisée pour la première fois, il y a 50 ans, lorsque les grand-mères de ces catherinettes trouvaient que les hommes étaient emportés vers les villes, abandonnant les filles de la localité à leur triste sort de célibataires. 

    Une fois par an, la commune ouvre ses portes aux célibataires, en invitant des jeunes hommes de l'Europe entière à participer à la fête et à inspecter la moisson de demoiselles."

    L'agence United Press a été fondée en 1907. Elle a été, avec Reuters, l'Agence France-Presse et Associated Press, l'une des plus influentes dans le monde. Dans les années 1980/90, elle va pourtant subir des remous. En 1954, c'est Hugh Baillie qui est à sa tête. C'est sous présidence que l'agence prend une ampleur qui lui permet en 1958, sous les auspices de Frank Bartholomew, de fusionner avec International News Service. Dès lors, UP se mua en "United Press International".

    Le goûter du 7 juin 1954,

    entre bataille de fleurs et cramignons

    united press,1955,new york,célibataires

    Le 7 juin 1954, il est 10 heures et Mademoiselle la Présidente fait une entrée remarquée à l'Hôtel de Ville. Comme le veut la tradition, elle signe le Livre d'Or et procède à la remise des souvenirs. Une exposition y a été organisée et les badauds peuvent ainsi découvrir les reliques amassées depuis la création de l'événement.

    Sur la Place des Comtes van der Burch entre 9 et 10 heures, on propose des visites guidées des carrières du cru. Le château fort et son musée sont bien entendu accessibles et l'église Sainte Aldegonde est ouverte aux amoureux de l'histoire locale. Aux environs de 14 heures, les candidats au mariage se pressent, en quête d'âme soeur. Une heure plus tard, le comité reçoit les personnalités et la presse.

    A 17 heures, une foule d'activités se déploient. Une bataille de fleurs débute, des auditions ont lieu sur le podium, des bals populaires et des cramignons (une danse populaire où les participants ondoient comme un serpentin) sont organisés. On annonce une pluie de baisers, des balades au Paradis terrestre,... Le soir, le château fort, paré de ses atours de lumières, brille de mille feux et les célibataires récalcitrants s'accordent un Galop final.

    united press,1955,new york,célibataires

    Un feuillet est édité et sur celui-ci, une phrase pour le moins bizarre est imprimée, sous la plume de Georges Delizée (rédacteur au Postillon). Il y a, en outre, fort à parier que ce gratte-papier était payé au mot. Incontinence verbale? Lisez donc.

    1954 en une poignée de dates

    Cette année-là, Marcel Tricot qui avait créé l'hebdomadaire "La Sennette" en 1903, décide de mettre un terme à sa publication et s'en explique ainsi dans son édition du 24 avril 1954: "Pour maintenir mon activité durant 55 ans, j'ai eu le privilège de jouir d'une bonne santé... mais il arrive un moment où l'heure de la retraite doit sonner..." 

    En 1954 aussi,  les ouvrages de captage et de refoulement d’Ecaussinnes sont achevés. En 1946,  l’autorisation de réalisation d’un projet de captage dans la région d’Ecaussinnes était en effet sollicitée. La Compagnie Bruxelloise des Eaux avait acquis les anciennes carrières Rivière (1946), Barette (1947) et Goffart (1968).

    Le Comte Pierre de Lichtervelde s'éteint le 13 avril. Le Comte Adrien van der Burch décède, lui aussi, au château fort.  Six années plus tôt, il avait créé la Fondation van der Burch afin de perpétuer le souvenir de sa famille et de sauvegarder le château fort et son musée. En 1954, la Fondation van der Burch est reconnue Fondation d'Utilité Publique.

    Pendant ce temps, un certain Elvis Presley enregistre son premier disque. Marilyn Monroe dit "oui" au joueur de base-ball Joe Di Maggio. L'Abbé Pierre lance une campagne en faveur des sans-logis. Le premier vaccin contre la poliomyélite est inventé en Allemagne. Le futur président François Hollande voit le jour. Et Hergé publie "Objectif Lune". Entre autres. 

  • Le blason de la commune d'Ecaussinnes

    Pin it!

    Blason_ville_be_Ecaussinnes2.png

    Etude des armoiries, l'héraldique fait partie du droit médiéval et de l'Ancien Régime. Devenu aujourd'hui désuète, la science des blasons appartient au passé, à l'instar de la sigillographie (étude des sceaux) ou la phaléristique (étude des ordres, décorations et médailles).

    Par arrêté royal du 7 juin 1979, Ecaussinnes fut autorisé à arborer les armoiries ci-contre: "Écartelé : aux 1 et 4 écartelé aux a et de de gueules à dix losanges d'agent posées 3, 3, 3 et 1 qui est Lalaing et aux b et c d'or à trois lions de gueules qui est Rœulx dit d'Écaussines, aux 2 et 3 de sinople au lion d'argent armé, lampassé et couronné d'or, au chef d'argent chargé de trois aiglettes de sable. Sur le tout écartelé : aux 1 et 4 d'argent à cinq fasces d'azur, au lion de gueules à la queue fourchue armé, lampassé et couronné d'or, brochant sur le tout qui est Luxembourg-Houffalize, aux 2 et 3 d'argent à deux pals de gueules, qui est Orley et sur le tout gironné d'argent et de sable de dix pièces, chaque giron de sable chargé de trois croix recroisettées au pied fiché d'or, les pieds dirigés vers le cœur de l'écu qui est Enghien." (Source: Wikipédia, l'armorial des communes de la Province de Hainaut)

    Illustration by Tretinville (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

  • Le trou Barette a soif!

    Pin it!

    1436565574842.jpg

     

     

    Réserve d'eau potable gérée par la société Vivaqua, le trou Barette a subi les effets de la canicule. Ce qui nous vaut cette photo inhabituelle du bassin presqu'à sec.

    Sur l'ancienne carte postale, on y voit le trou le plus célèbre d'Ecaussinnes moins verdoyant certes mais dans des jours liquides plus fastes...

    ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

    Quelques mots sur l'histoire du site: 

    Le trou Barette enchanteur mais inaccessible (1)

    Le trou Barette enchanteur mais inaccessible (2)

    Et un billet d'humeur:

    Pour le panorama, c'est à l'eau, quoi!
    405_001.jpg