On n'apprend plus à un vieux singe à faire la grimace à Marche

Pin it!

IMG_0697a (Copier) (Copier).jpgSur la bien-nommée place du Singe (aussi connue sous l'appellation du Hameau de la Croix Blanche), trône un étrange personnage simiesque assis sur un piédestal. Il y a bien entendu une histoire derrière ce coquin personnage au museau rouge vif et au regard tranquille.
 
On chuchote qu'au crépuscule de la guerre 14/18, des soldats britanniques avaient une mascotte, un ouistiti. Un petit singe qui a fini par élire domicile à Marche-lez-Ecaussinnes. Bien involontairement selon les rumeurs. En effet, l'un des militaires britanniques l'aurait lancé par la fenêtre du train puisque son unité n'avait désormais plus besoin de mascotte. Un geste bien ingrat puisque cet animal leur avait porté chance. Ces soldats ne rentraient-ils pas au pays, sains et saufs? La malheureuse bête fut recueillie par un Marchois qui était justement l'un des acteurs de la ducasse du quartier. Le petit singe serait ainsi devenu l'emblème vivant de la ducasse. Plus tard, le primate fut légué à la commune. Il existe une deuxième hypothèse, moins cruelle pour le propriétaire initial du ouistiti. Celui-ci l'aurait simplement oublié à Marche et les habitants l'auraient rapidement adopté. On ignore ce qu'il est devenu mais sa légende, bien que floue, mystérieuse demeure et son regard malicieux fixe l'horizon marchois sans broncher depuis un siècle.

Les commentaires sont fermés.