samedi, 26 juillet 2014

Marche-lez-Ecaussinnes, son castel et sa flore

Place Marche.jpgBalade dans le temps et les charmes désuets d'un village mi-rural, mi-industriel selon "50 promenades pédestres" publié par le Touring Club de Belgique en 1918.

Il y avait jadis à Marche, un castel cerné d'eau. Les vestiges sont encore visibles près du moulin. Il y demeure en effet des traces de fossés et d'anciennes maçonneries. Camille Pète écrit : "Le moulin à eau et la ferme occupés par M. Marot dépendaient de ce château. Une pierre sculptée et datant du XVe siècle et provenant du château de Marche est placée dans le portail d'Ecaussinnes-Lalaing."balade,promenade,touring club

A l'époque, on notait la flore abondante à Marche et parmi laquelle, le cresson de fontaine que des maraîchers bruxellois venaient récolter.Cette plante poussait naturellement aux abords des ruisseaux. Riche en vitamines (A, C et E), le cresson de fontaine possède une tige appréciée pour sa saveur piquante. On le déguste en accompagnement ou en salade. Quant aux feuilles, elles se préparent en potage, en sauce ou en décoration. Ce végétal doit toutefois être consommé avec sagesse car il s'avère irritant pour les intestins et la vessie.

Dans le bois de Feluy qui fait la limite entre Marche, Feluy et Seneffe, on trouve en abondance la digitale pourprée. Avec ses clochettes rosâtres, cette fleur paraît bien candide et pourtant, elle est excessivement toxique. Elle contient effectivement de la digitaline qui est utilisée en médecine pour ralentir le rythme cardiaque. Elle est prescrite en cas d'insuffisance cardiaque. C'est qu'on a toujours le coeur qui bat la chamade aux Ecaussinnes!

Les commentaires sont fermés.