mercredi, 25 juin 2014

Entre les pages du cahier de géographie...

cahier,géographie,primaire,école,documentation,scolaire,hainautIl était un temps où la netteté des cahiers était cruciale. Il fallait écrire avec beaucoup de soin, suivre scrupuleusement les lignes du cahier, éviter les pâtés et alimenter notre cahier avec des éléments de documentation (photos, articles de journaux, illustrations découpées dans des magazines, etc.). Je faisais feu de tout bois en 5e année primaire et les cartes postales et les cartons de bière constituaient d'excellentes illustrations de documentation. J'avais vraisemblablement découpé la photo du château fort d'Ecaussinnes dans un journal.

Quant au cours, il me semble d'une simplicité limpide. Surtout lorsqu'on arrive au paragraphe concernant la religion. Hé oui, à l'époque, on ne discute pas, elle est essentiellement catholique. Et le Hainaut est industrieux. Est-il si lointain que cela, ce passé? L'industrie lourde est concentrée dans les régions de La Louvière et de Charleroi. Le calcaire est exploité dans le Tournaisis et le petit granit l'est à Soignies et à Ecaussinnes. La houille est extraite à Mons et dans le Borinage, à La Louvière et dans le Centre, ainsi que dans la région de Charleroi.cahier,géographie,primaire,école,documentation,scolaire,hainaut

Le stencil de l'institutrice s'attarde sur la région : Braine-le-Comte est connue pour ses ateliers métallurgiques et sa verrerie ; Soignies est aussi réputée pour sa verrerie. A Binche, on fait dans la confection et à Enghien, dans le textile.

Parfum d'antan

Ah oui! Stencil... Ce mot peut paraître étrange pour les moins de 30 ans. En fait, le stencil était utilisé dans les classes, bien avant l'apparition du photocopieur. C'était en quelque sorte l'ancêtre de la  photocopie. C'était le même principe que le papier carbone, sauf qu'il fallait introduire la feuille originale manuscrite dans une machine munie d'un rouleau et d'une manivelle. Il suffisait de tourner la manivelle pour polycopier l'original. Le papier chaud et  imbibé d'une forte odeur d'alcool sortait du rouleau et chaque copie était distribuée aux élèves. Je parie que je n'étais pas la seule à renifler cette feuille à l'odeur bien particulière.

Le Hainaut est somme toute un pays d'heureuse rencontre, comme le constate cette brochure vraisemblablement issue par la Province de Hainaut, fin des années 60. Entre villes d'art, abbayes, châteaux, centres industriels et plan incliné de Ronquières...

"La Belgique est notre patrie", avait écrit l'enseignante. "La nation belge groupe les Wallons et les Flamands"... "La plupart des Belges sont catholiques"...Hou, c'est très loin, tout ça!

 cahier,géographie,primaire,école,documentation,scolaire,hainaut

 

Les commentaires sont fermés.