dimanche, 02 septembre 2012

Un tunnel vert : et pourquoi pas?

Tantôt lugubre, parfois lumineux, souvent poisseux, le tunnel sous voie à la gare d'Ecaussinnes apporte au village cette touche urbaine un brin surréaliste. Les dalles qui mènent vers la rue Arthur Pouplier ont été vandalisées depuis longtemps et investies par la nature ça et là. Le lierre retombe en gerbes vert émeraude au bout du tunnel et baigne le lieu de cette atmosphère romantique dont il a impérativement besoin. En dépit des couleurs chatoyantes qui parent ses murs, le tunnel est la plupart du temps sombre et froid. On y croise des silhouettes qui s'y engouffrent, ne s'y attardent jamais et semblent soulagées de retrouver la lumière au bout du boyau. Le plafond de couleur blanche (enfin... ce qui s'y rapproche le plus eu égard à son aspect plutôt crasseux) renforce cette impression de froideur. Y laisser la végétation s'y enfoncer, aiderait sans doute à rendre ce tunnel plus chaleureux. On peut toujours rêver...

gare,ecaussinnes carrières,tunnel,sous voie,rail,tags,graffitis,peinture murale,graff,urbaingare,ecaussinnes carrières,tunnel,sous voie,rail,tags,graffitis,peinture murale,graff,urbain

Les commentaires sont fermés.