• Les perles de la Sennette : images parlantes et du berceau à la tombe

    Pin it!

    rire, perles, sennette,

    On est en 1932 et le cinéma parlant est à ses balbutiements. A l'époque, c'est une révolution culturelle et la nouveauté veut être mise en valeur, quitte à être redondant. L'escadre volante est un grand film sonore-parlant-chantant! Un chapelet de mots qui parviennent en une réclame, à vous hurler à l'oreille!



    rire,perles,sennetteLes commerces villageois offraient, dans les années 30, une multitude de biens et de services. Certains avaient des allures de "general store", ces magasins qui existaient dans les petites localités de l'Amérique du XIXe siècle. On pouvait y trouver de tout car il s'agissait souvent de la seule boutique dans les parages immédiats. Il semble qu'Ecaussinnes bénéficiait aussi de tels types de négoces puisque chez Pierre Miche-Marbaix, on vendait des articles aussi divers que des photos pour tombes, des couronnes mortuaires, des meubles et des jouets d'enfants. Ah j'oubliais les phonos-disques!

  • Les perles de la Sennette : coulée de lave verbale et meurtre au benzine

    Pin it!

    1938 16.jpg


    L'éruption verbale vaut la peine qu'on s'y attarde... Et si vous n'y comprenez pas grand chose, c'est normal.





    1932 18.jpg



    Par giclée de benzine, jet de vapeur ou absorption de colorants. Le veuvage est assuré dans les 12 heures...






  • Les perles de la Sennette : la vache! c'est le plombier...

    Pin it!

    perles, rire, sennette

     

    C'est vache, ça : plusieurs concitoyens parmi le palmarès de l'expertise bovine!...

     

     


    perles, rire, sennette

    Un plombier-zingueur qui fournit de la plomberie, de la zingueurie, des tubes en zinc et qui procède à des installations sanitaires, quoi de plus normal? Mais que des cercueils soient toujours disponibles en magasin... C'est sans doute ce qu'on appelle des pompes funèbres!

  • Les perles de la Sennette : la chasse au canular

    Pin it!

    rire, perles, sennetteJetez un coup d'oeil plus attentif sur cette découpe de la Sennette qui date de 1938. Il y a fort à parier que cette annonce est, en réalité, un canular. Il y a bien du Marcel Tricot là-desssous. Lisez bien. Surtout à partir de 3 heures, heure à laquelle on propose la visite de la grande ménagerie Valère... Jules, le singe savant doit y présenter son... travail. Une demi-heure plus tard, les belles-mères (sachant rigoler) enfourcheront des baudets.

    A 7 heures, le bal champêtre se déroulera sur... plancher ciré et un peu plus tard, le bal sera renversé (hein?) mais l'apothéose aura lieu sur le coup de 10h30, où les frères Renier promettent un show éblouissant digne des meilleurs spectacles : plongeon dans le gouffre de l'arcade des Carrières Yernaux, sous le crépitement des feux d'artifices. Et on complète le tableau avec une traversée en barque avec des effets de lumière. Et là, on rit moins en découvrant la ligne suivante... La bourde : le spectacle serait comparable à celui qui a eu Rome pour cadre et... Hitler pour visiteur de marque! On est à quelques encablures de la 2e guerre mondiale et Hitler vient de rattacher l'Autriche au Reich allemand. Le führer promet déjà une guerre européenne. Pas vraiment le personnage à mentionner dans un article qui a tout d'une farce.

    Et on clôture en sourire avec la grande lunette d'approche qui permettra d'admirter la lune comme si elle se trouvait à 50 mètres. De là à affirmer qu'on va marcher sur la lune, il n'y a qu'un pas et il est géant pour les Ecaussinnois.

  • Les perles de la Sennette : noces noires et dragée miracle

    Pin it!

    1939 4.jpg




    Lisez surtout la dernière ligne : "spécialités de noirs pour noces et deuil"... La mariée était en noir.

     

     

     

     

     


    1939 5.jpg

     

     

     

     

    Heu... Pilules du lendemain en 1939? Etrange.

  • Les perles de la Sennette : mise en bière et mort en face

    Pin it!

    1939 2.jpg



    Choisir son cercueil avant que ne sonne le glas...

     

     

     


    1939 3.jpgJ'adore : vous imaginez la défense terrestre se retrouver face à leur cible (lisez : l'ennemi) de façon... merveilleuse! Voilà qui s'appelle : regarder la mort en face.