• Un moment fleur bleue

    Pin it!

    Chardon des champs 4.jpgJ'ai profité des derniers rayons dorés de ce mois de septembre pour photographier les fleurs sauvages de la campagne écausinnoise. J'ai toujours eu beaucoup... euh, d'affection! pour celles qu'on nomme les mauvaises herbes. Par identification? Sans doute. On les traque sans cesse dans les jardins et pourtant, les fleurs sauvages ont un charme fou, rivalisant de couleurs et de robes. Je vous emmène au bord des champs où palpite une flore discrète et méconnue. Gros plan sur ces coquettes corolles.©

    Chardon des champs 2.jpgIMG_4711 (Copier).jpgIMG_4729 (Copier).jpgIMG_4730 (Copier).jpgIMG_4734 (Copier).jpgIMG_4736 (Copier).jpgIMG_4732 (Copier).jpgIMG_4739 (Copier).jpgIMG_4745 (Copier).jpgIMG_4747 (Copier).jpgIMG_4748 (Copier).jpgIMG_4757 (Copier).jpgIMG_4761 (Copier).jpgIMG_4766 (Copier).jpgIMG_4770 (Copier).jpg

  • Je vais prendre le Bel-Air!

    Pin it!

    IMG_4778 (Copier).jpgJe suis vraisemblablement une indécrottable nostalgique... Je pense qu'on le devient malgré nous lorsquIMG_4716 (Copier).jpg'on atteint un certain âge. Ce n'est pas par hasard que j'ai créé ce blog. Ce n'est pas l'Ecaussinnes d'aujourd'hui qui m'inspire. Le pittoresque s'est évaporé et certains endroits de la commune rivalisent à présent avec les coins mal famés des villes. L'urbanisation galopante est en train d'effacer peu à peu les traces de parfum champêtre. Bien sûr. Rien n'arrêtera le progrès en marche et mes accents rustico-désuets (ne cherchez pas dans le dico, ça n'existe pas) agaceront sûrement. Mais voilà... Dans le fracas de la vie actuelle, j'aime respirer un filet d'air pur et me remplir les mirettes de vert. Balade en images du côté de Bel-Air.

    IMG_4725 (Copier).jpgIMG_4731 (Copier).jpg  IMG_4726 (Copier).jpgIMG_4763 (Copier).jpg

  • Sans commentaires

    Pin it!

    humeurs,colère,grogne,rognehumeurs,colère,grogne,rogneLorsque je contemple le monde autour de moi, je tente de poser le regard le plus ingénu possible sur les choses mais cela devient très compliqué de nos jours. Et j'avoue que je cède très souvent à la morosité ambiante et que les humeurs grognonnes me guettent de plus en plus. J'ai donc créé une catégorie "gggrrr"... ça ne frise pas le génie mais au moins, tout le monde comprend. Dans cette rubrique, je posterai de temps à autre des vues d'Ecaussinnes pas très glorieuses mais elles sont le reflet d'une réalité... gggrrr. Je ne pense pas que j'y ajouterai des commentaires car le cliché doit en principe être éloquent et ne vise pas à être interprété ou expliqué. Pas d'opinion. Ni de prise de position (et encore moins de prises de tête). Je n'engage que mon regard. Je passais par là. Voici le premier de la série. Sans commentaires. Je me retire sur la pointe des pieds...

  • Les derniers rayons de l'été sur Bel-Air

    Pin it!

    Ecaussinnes panorama (Copier).jpg

    Il fut un temps pas si éloigné où la campagne de Bel-Air était traversée par deux longs sentiers de terre entre champs et prairies. L'horizon était ponctué de quelques maisons lointaines et l'oeil se soûlait de bleu, de vert et de blond. Le parc immobilier a grignoté une grosse partie du paysage champêtre et les villas ont poussé ça et là comme des champignons. L'horizon sest rapproché mais tant qu'il restera de la verdure et des lambeaux d'azur, la vue ne sera pas tout à fait gâchée.