• Bistoke, vous avez dit "bistoke" ?

    Pin it!

    CARLIER_Arille copie
    Selon l'encyclopédie Wikipédia en wallon, le terme "bistoke" signifie "cadeau"; ça signifie aussi "compliment" ou "félicitations"; et par extension à Ecaussinnes, on utilisait ce mot pour désigner un compliment qu'on adressait à quelqu'un, à l'occasion de la fête patronale. Arille Carlier l'illustrait ainsi, en 1908 à Marche-lez-Ecaussinnes :
    "Je vous souhaite un bouquet
    Qui n'est pas beau ni bien fait
    Je vous prie de le recevoir
    Je vous souhaite la bonne fête."

  • Des projets de travaux à Marche, il y a un siècle

    Pin it!

    Marche-lez-Ecaussinnes. Octobre 1909. Certains chuchotent que des projets de travaux vont se réaliser dans le village. On dit que le vieux cimetière ainsi que la maison communale vont être rasés, et qu'un nouvel hôtel de ville sera bâti. En outre, il serait question de paver la rue de Mons à Nivelles, depuis la place jusqu'au cimetière. Quant au pavé de la station, il serait prolongé jusqu'à la maison Vercoûtre. Et on dit aussi qu'on va aménager et élargir le chemin de Courrières-lez-Ville jusque Gricq.

  • La Place Cousin du ciel

    Pin it!

    Le quartier de la Place Cousin vu du ciel. L'aire de basket-ball a disparu, au profit d'une friterie et d'emplacements de parking, mais les voitures devaient bien moins nombreuses qu'aujourd'hui. On dirait que le terrain jouxtant l'Église du Sacré-Coeur est en pleine transformation...(Vue aérienne AIRPRINT Limal - J.P. Offset ©)
    Image Hosted by ImageShack.us

  • Le p'tit village vu de haut

    Pin it!

    Le coeur du petit village, il y a vraisemblablement une trentaine d'années... Les choses ont bien changé. (Vue aérienne AIRPRINT Limal - J.P. Offset ©)
    Image Hosted by ImageShack.us

  • A l'agenda des Carrières de Scoufflény de 1961

    Pin it!

    Récemment, j'ai exhumé un vieil agenda datant de l'année 1961, au fond d'une bibliothèque de mes parents. L'agenda a la particularité d'avoir appartenu à un employé des Carrières de Scoufflény. La pierre bleue fournissait alors du travail à quelque 10.000 personnes, pouvait-on y lire. 

    Voici ce qu'on pouvait également y lire sur l'une de ses pages.

    Sans titre-Numérisation-512