• La soeur du peintre Rubens enterrée à Ecaussinnes

    Pin it!

    rubens,sainte-aldegonde,église,tombe

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

    Blandina Rubens, soeur du célèbre Pierre-Paul Rubens, possède sa sépulture en l'église Sainte-Aldegonde à Ecaussinnes-Lalaing, où elle est décédée le 23 avril 1606.

    ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣ ♣

  • La Sennette ou la mémoire de l'eau

    Pin it!

    sennette,rivière,ruisseau,nerviens,eburons,francs,normands,mons,cambrayDes flots de souvenirs reposent dans le lit de la Sennette, petite rivière sinueuse qui arrose Ecaussinnes. Coulant paisiblement au fil des siècles, la Sennette a toujours constitué une frontière naturelle. Le ruisseau délimitait déjà le territoire des Nerviens et celuji des Eburons. Après la conquête romaine, les Francs envahissent notre pays et certains s'installeront non loin de la Sennette. La belle gargouillante offrira, au IXe siècle, un passage facile aux Normands qui, venant de Louvain, fonçaient vers Mons et Cambray. La course folle des intrus sera néanmoins entravée par la construction de la forteresse d'Ecaussinnes sur un éperon rocheux dominant un gué de la Sennette. Mais là, c'est une autre histoire... Pour la connaître, il faut se mettre à l'écoute des clapotis de la Sennette...

  • Le Tunnel des Amoureux

    Pin it!

    tunnel des amoureux,marcel tricot,follie,château,goûter matrimonial,comte de lichtervelde

     

    Le Tunnel des Amoureux qui longe, capricieux et coquet, le Château de la Follie, doit son appellation au facétieux inventeur du Goûter Matrimonial, Marcel Tricot. Le sentier pittoresque à souhait, a vu bien de tendres baisers s'échanger. Sa construction est toutefois relativement récente puisqu'on sait qu'il n'existait pas en 1841. C'est au début du XXe siècle, que le Comte de Lichtervelde, vraisemblablement las de voir des intrus fouler ses terres, a fait ériger un mur autour de son domaine. Il n'a pas fallu attendre longtemps avant que Marcel Tricot baptise le lieu et lui confère ses lettres galantes...

    ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

  • "Est-ce cor Senne ?"

    Pin it!

    senne,sennette,ecaussinnes,waugenée,robinettes,saint-rémy,lalaing,éthymologie,patronymieLa tradition veut qu'Ecaussinnes soit issu d'un radical romain signifiant "endroit où l'on produit la chaux". Les habitants se seraient, de fait, livrés à cette fabrication, par le passé. Selon les latinistes du Moyen Age, l'origine du nom "Ecaussinnes" proviendrait du bas-latin "calcinae" ou "calciniae" romanisé en "calcines". Ce qui veut dire: "fours à chaux". Il est vraisemblable que des moellons de calcaire extraits à flanc de coteau aient été calcinés sur les rives de la Sennette. Ecaussinnes-Lalaing est, en réalité, une division de la localité primitive, Ecaussinnes à laquelle on fait déjà allusion au VIIIe siècle. Cette agglomération se trouvait au confluent de la Sennette et de deux ruisselets, le Waugenée et les Robinettes. C'est au XIIe siècle que les Ecaussinnes sont séparées en Ecaussinnes Saint-Rémy et Ecaussinnes Sainte-Aldegonde. Deux siècles plus tard, la seconde devient Ecaussinnes-Lalaing, ainsi nommée d'après les Châtelains du village.Au XIXe siècle, les Ecaussinnois accordaient cependant à Ecaussinnes, une signification bien peu logique mais oh combien savoureuse. On dit que des mariniers remontant le cours de la Senne parvinrent au confluent de celle-ci avec la Sennette. Arrivés dans une agglomération, ils s'informèrent auprès des autochtones: "Est-ce cor Senne ?" "Ecaussinnes" aurait donc été une déformation de cette patronymie... A d'autres !